Le chocolat, délicatesse de Suissesse…

Le chocolat, délicatesse de Suissesse…

par Daphné Brottet

Lorsque les habitants de la ville de Genève se donnent rendez-vous pour une raison particulière, ils ont coutume de s’offrir un petit chocolat.

En tant qu’amatrice de chocolat, je ne résiste pas à vous faire part de mon amour inconditionnel et immodéré pour le chocolat. Oui, chers lecteurs, pour moi la vie ne peut être vécue sans chocolat ! Aussi, vais-je vous parler d’une petite chose qui m’a été racontée lors d’un court séjour à Genève, il y a quelques années, par une Suissesse.
Il s’agit d’une coutume qui se pratique dès qu’une occasion se présente. Elle est très représentative de ce fameux savoir-vivre suisse tant apprécié. Bien emballé dans une petite boîte en carton avec un petit nœud, comme un tout petit cadeau, le petit chocolat s’offre lors d’un rendez-vous professionnel. Ou bien, il peut s’offrir pour remercier une personne d’avoir prêté un livre, un disque ou tout autre objet. Qu’il s’agisse d’un rendez-vous de travail ou d’une rencontre personnelle, ce petit chocolat offert lors des salutations d’usage engage les personnes à des échanges agréables, respectueux et chaleureux à la fois. La coutume veut que ce soit le natif qui offre le petit chocolat en premier, un signe de bienvenue. Puis, lors de la rencontre suivante, c’est à l’autre personne de donner son petit chocolat, en retour.
Vous avez tout compris, ce petit jeu est sans fin et se déguste sans faim. Enfin, dans un premier temps, évidemment…