Violaine Ulmer, argent et porcelaine

http://www.violaine-ulmer.com/

Violaine Ulmer fait des bijoux en argent et en porcelaine. Pourtant, elle ne se présente pas comme céramiste, ni comme bijoutière ; elle dit elle-même qu’elle est plasticienne. Elle se dit également « chercheuse en bijoux ».

Violaine Ulmer
Violaine Ulmer

Violaine Ulmer a commencé par faire des bijoux en argent. Elle est passionnée par la transformation de la matière. Elle a fait sienne la phrase de Georges Pérec : « Au fond, je me donne des règles pour être totalement libre ». Ainsi, elle se permet toutes les audaces dans son travail. Elle fait toujours les bijoux comme s’ils étaient pour elle, comme si elle devait les porter elle-même.
Son luxe, dit-elle, c’est d’avoir du temps pour pouvoir créer. Car elle voudrait autant que possible ne produire que des pièces uniques.
D’ailleurs, ce qui l’intéresse, ce n’est pas la fonction de la parure(1), à savoir l’esthétique, l’embellissement, mais plutôt la sculpture, l’objet d’art à proprement parler. Elle est à la recherche de la forme, du volume ; quand elle crée, il faut qu’« il se passe quelque chose » pour elle. C’est la matière qui parle, ajoute-t-elle. Car la porcelaine a un côté imprévisible(2) : on imagine le résultat mais il est parfois différent ; il y a une part aléatoire(3) dans le travail de la porcelaine et il faut savoir tirer parti de l’inattendu.

Violaine Ulmer ne fait pas que des bijoux. Elle réalise aussi des « objets nature », comme les « mots de mur », des plaques de porcelaine blanche sur lesquelles sont écrits quelques mots, des bijoux de mur en quelque sorte. On peut aussi admirer son « dressing » : des porcelaines qui représentent des sacs à main et des pièces de l’habillement féminin, soutien-gorge(4) ou encore tee-shirt. Enfin, il faut absolument admirer sa collection de « robes armures(5) ».
Avez-vous déjà vu les fameux soldats de terre cuite de Xi’An en Chine ? Ce sont plusieurs milliers de soldats de l’époque de l’empereur Qin Shi Huang (-259 à -210 av. J.-C.). Ils portent des robes armures, différentes pour chacun des soldats. Violaine Ulmer a réalisé quelques modèles de ces vêtements, uniques aussi, plantés sur une tige métallique.

On peut trouver les créations de Violaine Ulmer en France (Paris, Lyon, Marseille, Lille, Cannes, …)
et ailleurs dans le monde (Miami, Chicago, Boston, St Petersbourg, Londres, Stockholm, Lisbonne, Vienne, …).

Lexique
1. parure (n. f.s.) : objet qui sert à embellir
2. imprévisible (adj. m.s.) : qu’on ne peut pas imaginer à l’avance
3. aléatoire (adj. f.s.) : soumis au hasard, dont le résultat est incertain
4. soutien-gorge (n. m.s.) : sous-vêtement féminin qui permet de soutenir les seins
5. armures (n. f.p.) : vêtements de protection pour la guerre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.