Un festival de festivals !

Par Mélanie Hernandez

Francofolies
de la Rochelle
(juillet)
Voici un autre des plus fameux festivals de France. Jean-Louis Foulquier (grand amoureux de musique, homme de radio et producteur, décédé en 2013) l’a fondé en 1985 dans l’idée de faire entendre des musiques actuelles, principalement francophones, à un très large public.


Mais les Francofolies, ce ne sont pas uniquement des concerts : elles ont toujours eu pour vocation(1) d’agir pour la découverte et le développement de jeunes artistes de la scène française. Ainsi, le « Chantier des Francos » permet aux artistes qui débutent de url.perfectionner leur prestation scénique et de se familiariser avec les ficelles du métiers(2). D’autre part, avec « Francos Educ », les Francofolies s’engagent aux côtés des enseignants pour favoriser la pratique, la découverte et l’exploration de la chanson par les plus jeunes. Ce sont des projets qui s’étalent sur plusieurs mois avec les partenaires de l’Education nationale et de la culture.
Les Francofolies, ce sont cinq jours de musique devant plus de cent mille personnes chaque année, révélant de nouveaux talents ou confirmant des artistes remarquables, dans une ambiance exceptionnelle.

Printemps
de Bourges
(avril)
Créé en 1977, ce festival a permis à plus de trois mille deux cents artistes de jouer leur musique devant un public toujours plus nombreux. Cela représente quatre décennies(3) d’histoire des musiques populaires, avec une programmation variée allant de Léo Ferré et Juliette Gréco, à U2, Cesaria Evora ou NTM.
L’idée de départ était de proposer d’autres artistes que ceux que l’on voyait à la télé, de donner au public un accès à une chanson différentes, plus engagée ou plus folle, plus poétique ou plus violente. Treize mille billets sont vendus pour la première édition qui dure cinq jours, ving-cinq pour la deuxième, plus de 100 000 à plusieurs reprises dans les années 90 et un chiffre stabilisé à 50 000 depuis 2000.
Ce festival est fier de représenter des musiques nouvelles, des musiques du mondes, d’afficher des propositions alternatives(4) à ce que l’on entend sur les grandes chaînes de radio, sans pour autant les exclure. C’est aujourd’hui un des plus gros festivals de France.

Hellfest
(juin)
Le festival de musique hard « le Furyfest», est né en 2000. Un groupe d’amis passionnés du genre a décidé d’organiser lui-même un festival car les concerts hardcore étaient très rares en France. On peut dire que ce festival a immédiatement trouvé son public, mais des problèmes d’organisation et de trésorerie(5) ont conduit à son arrêt en 2005. Cependant, la passion et la ténacité(6) de certains membres ont permis de créer par la suite le Hellfest qui a rencontré un immense succès, tant auprès du public que des artistes. Des groupes prestigieux se produisent sur scène : Motorhead, Iron Maiden, Marylin Manson, Ozzy Osbourne, ZZ Top, Deep Purple… sans oublier une centaine de groupes moins connus. Le tout sur six scènes, devant quarante mille personnes par jour, sous le soleil de Bretagne !

Le NAME
(septembre)
Il s’agit d’un festival de musiques électroniques qui se déroule sur trois villes : Lille, Maubeuge et Dunkerque, dans des sites emblématiques. Il a dix ans cette année. Il fait appel à des professionnels renommés et reconnus, mais aussi à des talents en devenir. En organisant des ateliers de musique assistée par ordinateur dans des collèges du département, le N.A.M.E (Nord Art Musique Electronique) s’inscrit également dans un programme pédagogique.

Festival Interceltique de Lorient
(août)
Si vous aimez les musiques bretonnes, celtes britanniques ou d’Espagne, vous ne pouvez pas manquer ce rendez-vous. Connaissez-vous l’interceltisme ? C’est un nouveau mot qui désigne un concept porteur d’échanges entre les cultures celtes de régions et de pays différents. L’Interceltique vise à favoriser et à développer ces échanges. Et cela va loin car on a vu participer à ce festival des pipe-bands australiens et des musiciens d’Amérique latine. Soucieux de faire circuler la culture celte en dehors du festival, l’association qui l’organise engage des actions tout au long de l’année.

Cahors Blues Festival
(juillet)
Depuis plus de trente ans, ce festival fait vibrer les amateurs de blues qui ont eu la chance d’écouter religieusement des musiciens tels que Ray Charles, James Brown, les Blues Brothers, Popa Chubby, B.B. King, Buddy Guy ou Nina Simone pour n’en citer que quelques uns… Dans la ville de Cahors, ce festival propose des soirées gratuites et des soirées payantes, présentant des légendes du blues comme des découvertes. Cette année, on peut parier qu’il aura une couleur particulière à cause de la mort récente du mythe BB King qui s’était produit à deux reprises sur les scènes du Cahors Festival Blues.

Festival de musique
de Menton
(août)
Il s’agit de musique classique. Voici soixante-six ans que ce festival existe dans le cadre somptueux de la ville de Menton, entre le parvis(7) de la basilique Saint-Michel et la mer Méditerranée, dans la chaleur du mois d’août. De prestigieux musiciens et chanteurs lyriques se sont dépassés devant un public de fins connaisseurs. Cette année, le violon est à l’honneur, comme un retour aux sources puisque c’est en écoutant un air de violon qu’André Böröcz, emporté par le mariage magique de la beauté des lieux et de la musique, décida de créer le festival, en 1950.

Passe ton Bach d’abord
(juin)
Cet événement joyeux et décalé(8) entraîne les spectateurs dans une promenade au cœur de la ville autour de la musique de Jean-Sébastien Bach. Version baroque ou jazz, musique du monde ou contemporaine, avec de la danse ou avec de l’humour, on retrouve Bach sous toutes les formes dans
trente lieux inattendus ou patrimoniaux (musée, chapelle, galerie, cloître, bar, tribunal, librairie ou salle de concert). Les concerts commencent à chaque heure pile pour finir 50 minutes plus tard, ce qui laisse 10 minutes au public pour accéder à une autre représentation. Tous à vos baskets, métro et vélo !

Lexique
1. vocation (n. f.s.) : but, destination
2. ficelles du métier : choses à savoir
3. décennies (n. f.p.) : durées de 10 ans
4. alternatives (adj. f.p.) : différentes
5. trésorerie (n. f.s.) : argent, financement
6. ténacité (n. f.s.) : persévérance, pugnacité
7. parvis (n. m.s.) : petite place devant un bâtiment
8. décalé (adj. m.s.) : amusant, un peu différent

téléchargez gratuitement la version imprimable de Tourisme

Je souhaite recevoir la newsletter