Toulouse, « la ville rose »

par Florence Teste

Toulouse est surnommée la « ville rose », à cause de la couleur des briques de terre rouge qui composent les bâtiments du centre ville. On l’appelle également la « cité des violettes » car le XIXe siècle a vu se développer la culture de la violette (la fleur).

Un peu d’Histoire

©D.VIET2012
©D.VIET2012

Toulouse est une ville très ancienne. On en trouve déjà la trace au IIe siècle avant J.-C. où la région était habitée par un peuple nommé les Tolosates. L’emplacement de la ville était déjà occupé par leur capitale. Au Moyen Âge, les comtes de Toulouse règnent sur tout le Midi de la France. La ville intègre(1) plus tard le royaume de France et sa prospérité se développe grâce à la culture du pastel(2). Elle traversera ensuite les siècles pour être à l’heure actuelle la quatrième ville de France avec ses 450 000 habitants (1 250 000 habitants dans la zone urbaine).

A voir absolument
La place du Capitole est immense ! Au centre, une croix occitane est dessinée au sol. Tout à coté, promenez-vous le long du fleuve, la Garonne. Les berges sont aménagées pour y marcher tranquillement.  Allez-y tout spécialement de nuit : les monuments historiques de la ville sont magnifiquement éclairés, comme l’hôpital de la Grave ou l’église des Jacobins. Vous pouvez d’ailleurs faire une promenade en péniche sur la Garonne pour avoir une vue différente de la ville.

Restauration et shopping …
Personnellement, j’adore aller place Wilson au Bon vivre. C’est un restaurant où l’on peut manger des plats traditionnels préparés avec des produits locaux et faits maison, comme le cassoulet ou le foie gras. Il y a aussi le J’Go. Place Victor Hugo, devant le restaurant, vous pouvez boire un verre debout, sur le trottoir, accoudé(3) à de grosses barriques(4) de vin qui servent de tables, en mangeant de petits amuse-gueule(5) comme en Espagne. Ensuite, vous montez à l’étage pour un délicieux repas de cuisine traditionnelle : la fameuse saucisse de Toulouse ou le porc noir de Bigorre vous enchanteront.

©Walter_Gustavo_Mera_Melo
©Walter_Gustavo_Mera_Melo

Pour le shopping, changez de style : faites les puces !
Le dimanche matin, tout autour de la basilique(6) Saint-Sernin, un grand marché a lieu. Des antiquaires vendant de beaux meubles anciens côtoient(7) de petits étals(8) qui présentent des objets du quotidien de seconde main(9). Un peu plus loin, sur le boulevard de Strasbourg, les commerçants du marché aux fruits et légumes vous proposent de quoi préparer de bons repas, frais et sains.

Bien sûr, vous pouvez aussi arpenter(10) le quartier autour de la rue d’Alsace-Lorraine pour y trouver de belles boutiques pour un shopping plus «à la mode».

Et autour…
Allez jusqu’à Cordes-sur-Ciel, tout près du vignoble de Gaillac et de la ville d’Albi, dans le Tarn. Ce village du Moyen Âge qui est situé sur un piton(11) rocheux est parfaitement conservé. Vous vous promenerez dans les petites rues pavées(12), vous entrerez dans les jolies boutiques qui vous proposent des produits artisanaux, et vous visiterez le musée d’art moderne et contemporain, le musée Charles Portal ou encore le Jardin du Paradis.

1. intègre (v. intégrer) : entre dans
2. pastel (n. m.s.) : plante avec laquelle on produit un colorant bleu (l’indigo)
3. accoudé (adj. m.s.) : appuyé sur le coude
4. barriques (n. f.p.) : gros tonneaux de bois qui contiennent du vin
5. amuse-gueule (n. m.p.) : petites bouchées que l’on mange à l’apéritif
6. basilique (n. f.s.) : église catholique (ne pas confondre avec le basilic-plante aromatique)
7. côtoient (v. côtoyer) : sont à côté de
8. étals (n. m.p.) : stands, lieux d’exposition des marchandises
9. de seconde main : d’occasion, qui ont déjà servi
10. arpenter (v.) : parcourir, visiter
11. piton (n. m.s.) : sommet d’une montagne
12. pavées (adj. f.p) : couvertes de pavés (petites pierres rectangulaires)

téléchargez gratuitement la version imprimable de Tourisme N°15

Je souhaite recevoir la newsletter