Archives pour l'étiquette Salvador Sobral

Concours Eurovision de la chanson : chanson en langue nationale et victoire sont compatibles

La soixante-deuxième édition du Concours Eurovision de la chanson s’est tenue ce samedi 13 mai à Kiev (Ukraine). Elle a vu le représentant du Portugal Salvador Sobral remporter le concours avec une chanson intitulée Amar pelos dois, intégralement interprétée en portugais. Cette édition montre qu’il est possible de chanter dans sa langue nationale et d’obtenir la victoire.

Comme les éditions précédentes, la très grande majorité des candidats avait choisi d’interpréter leur chanson en anglais. Si l’on ne compte pas le Royaume-Uni et l’Australie, pays anglophones, sur les vingt-quatre autres participants, dix-huit ont intégralement interprété leur morceau en anglais, soit environ les trois-quarts, deux en langue nationale et en anglais, et quatre en langue nationale seule.

L’on peut s’interroger sur le recours(1) à l’anglais en tout ou partie par les représentants des pays non anglophones. Si la chanson de langue anglaise domine très largement la chanson en langue étrangère dans ces pays, les paroles des chansons en anglais ne sont généralement pas comprises des auditeurs ou des consommateurs de ces chansons. De plus, la langue est encore plus difficile à comprendre quand elle est chantée que quand elle est parlée.

L’absence d’obstacle à la diffusion et au succès des chansons de langue anglaise dans le monde comme chanson en langue étrangère, malgré la non-compréhension des paroles, permet de penser que des chansons en d’autres langues peuvent rencontrer le succès en dehors de leur espace linguistique naturel. La chanson du Portugal, morceau mélancolique interprété sur une musique douce de jazz, le confirme clairement en remportant le concours de cette édition avec, en plus, le plus grand nombre de points de l’histoire (758 points). Elle a obtenu la première place à la fois des jurys nationaux de professionnels et des téléspectateurs.

Cette édition est marquée par deux autres chansons interprétées intégralement en langue nationale et faisant partie des dix premières classées : Occidentali’s Karma, morceau pop en italien interprété par le représentant italien Francesco Gabbani ; et Origo, titre folk-rap chanté en hongrois par le candidat hongrois Joci Papai.

Aucune des deux chansons interprétées en langue nationale et en anglais ne fait partie des dix premiers titres de cette édition. Le morceau pop aux sonorités orientales de la représentante française Alma, Requiem, obtient la douzième place avec une grande différence de classement entre celui des jurys nationaux de professionnels qui lui ont attribué la dix-neuvième place et celui des téléspectateurs, la dixième. On peut alors se demander s’il était utile d’interpréter une partie de la chanson en anglais. Quant à l’autre morceau bilingue, la chanson pop-reggae Do it for your lover, interprété en espagnol et en anglais par le représentant espagnol Manel Navarro, il a obtenu la dernière place avec les jurys nationaux de professionnels et la vingt-troisième dans le classement des téléspectateurs. Le choix linguistique de l’Espagne paraît particulièrement étonnant puisque la même semaine du concours, un titre intégralement interprété en espagnol connaissait un immense succès international : Despacito, morceau de reggaeton interprété par le chanteur portoricain Luis Fonsi avec la participation d’un autre chanteur portoricain, Daddy Yankee. Ce titre occupait en effet la première position de la plupart des classements officiels des ventes de titres disponibles dans le monde.

La plus grande diversité linguistique de cette édition avec les performances des chansons intégralement interprétées en langue nationale ainsi que les grands succès internationaux interprétés dans d’autres langues que l’anglais pourraient inciter(2) de nouveaux candidats pour les prochaines éditions à chanter intégralement dans leur langue nationale. On pense au représentant espagnol mais aussi à celui qui représentera la France et les autres pays francophones (Belgique et Suisse) s’ils sont qualifiés. Le répertoire de langue française, même s’il ne présente pas les plus grands chiffres de ventes, est en effet celui qui, après le répertoire anglophone, présente la plus grande diversité des genres à l’international.

Lexique
1. recours (n. m.s.) : utilisation
2. inciter (v.) : pousser

téléchargez gratuitement la version imprimable de LCFF52 Musique

Je souhaite recevoir la newsletter

Jean-Claude Amboise
Docteur en droit
Avocat au barreau de Paris
intervenant en droit de la culture