Archives pour l'étiquette grammaire

Semer la zizanie

1540-1L’expression est jumelle de « séparer le bon grain de l’ivraie ». La zizanie est une mauvaise herbe, l’ivraie (zizania en bas latin ecclésiastique), une plante de la famille des graminées, dite aussi « ivraie enivrante », qui a la particularité de nuire aux céréales auprès desquelles elle croît. On comprend facilement les conséquences néfastes d’un semis de zizanie en pleine culture.

On ne récolte que ce que l’on sème
Le sens figuré transforme le champ en réunion de personnes vivant a priori en bonne intelligence (famille, amis, entreprise…). Si la mauvaise graine de la discorde est plantée dans ce terreau, les petits désaccords quotidiens prennent des proportions extraordinaires et le contexte devient explosif. « Semer la zizanie » est employé, dès le XIVe siècle, comme métaphore de la mésentente. Un secret, des ressentiments, des frustrations s’immiscent entre individus et le ver est dans le fruit, l’ivraie dans le grain. La situation va pourrir de l’intérieur et finir par jeter le trouble.

En partenariat avec Larousse

 

 

téléchargez gratuitement la version imprimable de Larousse

Je souhaite recevoir la newsletter

On s’entraîne pour le DELF !

Anita Viel 

Le DELF est l’examen officiel évaluant les 4 compétences de l’apprentissage d’une langue.
Il est constitué de 4 épreuves (compréhension orale, compréhension écrite, production orale et production écrite).
Les niveaux du DELF sont définis par le CECRL (Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues) : A1, A2, B1 et B2 pour le DELF ; C1 et C2 pour le DALF.

Le niveau B2

À ce niveau, l’utilisateur peut comprendre le contenu essentiel d’une grande variété de sujets. Il peut communiquer avec spontanéité et fluidité, s’exprimer de façon claire et détaillée à l’oral et à l’écrit, émettre un avis, exposer les avantages et les inconvénients de différents thèmes.

L’exercice de production orale du DELF B2

Il s’agit d’un seul exercice d’environ 15-20 minutes, noté sur 25 comme chaque épreuve du DELF.
L’examinateur donne un document au candidat qui dispose de 30 minutes de préparation. À partir de ce document, le candidat doit exposer et défendre clairement son point de vue, nuancer ses idées et réagir aux arguments et aux déclarations de l’examinateur.
En général, l’examinateur propose deux documents et le candidat choisit le sujet qu’il préfère.

Il ne s’agit pas de lire le texte que vous aurez rédigé. Pendant la préparation, il est préférable de réaliser un schéma ou de prendre quelques notes qui vous permettront de suivre un plan avec vos idées et vos arguments tout en utilisant une grammaire correcte, des relations logiques et un vocabulaire relativement précis.

Conseils pour se préparer à l’épreuve de production orale du B2 

Avant l’examen
Lisez des articles ou écoutez des reportages sur des thèmes de société du monde francophone. Il est toujours plus facile d’argumenter sur un thème que l’on connaît déjà. Pour argumenter en français, le candidat au B2 doit déjà avoir son propre point de vue sur une grande gamme de sujets ! Habituez-vous à donner votre opinion et à la justifier, quel que soit le thème.

Pendant la préparation
Repérez les éléments essentiels du document. Il s’agit de dégager la problématique de ce document et de donner votre point de vue sur ce thème. Vous pouvez par exemple comparer avec votre pays, parler du coût, de l’évolution dans le temps, évoquer les causes et les conséquences, justifier les avantages et les inconvénients, proposer des solutions. Organisez vos idées, proposez un plan, commencez par une introduction et terminez par une conclusion. Ne parlez pas trop vite, prenez le temps d’argumenter et de prononcer correctement. Utilisez les temps verbaux adéquats, montrez la richesse de votre lexique… Pensez à donner des exemples, ou même à raconter une anecdote etc.
Et n’oubliez pas… l’examinateur évalue votre français, pas vos arguments !

Exemples de documents « déclencheurs » utilisés pour le DELF B2

L’inégalité salariale hommes-femmes

Alors que les femmes ont massivement investi le monde du travail, les femmes gagnent toujours 27 % de moins que les hommes selon un récent rapport. Pourtant, depuis plusieurs années, les entreprises ont l’obligation de négocier sur ce sujet. « La loi ne s’applique pas », confirme Rachel, membre du collectif Femmes Mixité. Pourtant les mesures efficaces existent et certaines entreprises s’en sont saisies.  « La première chose à faire consiste à se doter d’indicateurs corrects car beaucoup de directeurs de ressources humaines pensent toujours qu’il n’y a pas d’inégalité salariale chez eux », constate Rachel. Le tout étant de ne pas se contenter de mesurer et constater les écarts, mais d’agir pour que cela change

Les jeux de société ont toujours du succès

Alors que le marché des jeux vidéos a tendance à stagner, les jeux de société contemporains semblent séduire tous les publics et tous les âges. Entre amis, on sort un jeu avant ou après le repas. Les parents essayent de sortir leurs adolescents des jeux vidéo, la situation économique joue aussi un rôle.
Désormais, on ne se contente pas de divertir, les maisons d’édition investissent un nouveau champ : les jeux ludo-éducatifs. Il s’agit d’apprendre en s’amusant, dès cinq ans. Les jeux de société peuvent-ils améliorer les relations parents-enfants ?

téléchargez gratuitement la version imprimable de DELF

Je souhaite recevoir la newsletter

La concordance des temps

La concordance des temps est l’ensemble des règles qui coordonnent les temps des différents verbes de la phrase.
Lorsqu’une phrase est composée de deux parties (la proposition principale et la proposition subordonnée), le temps du verbe de la seconde peut être imposé par la règle de la concordance des temps.

Le verbe principal est au présent
Quand le verbe principal est au présent, tous les temps sont possibles pour le verbe subordonné.
Verbe principal au présent, verbe subordonné au présent
Je pense qu’il a faim.

Pour lire la suite…