Archives pour l'étiquette football

Quand le football fascine Nicolas de Stael…

Axelle Négrignat

C’est une véritable révélation que vit le peintre Nicolas de Stael à l’occasion d’un match de football. On est en 1952 et Nicolas de Stael commence alors une série d’une dizaine d’œuvres, connues sous le titre Les grands footballeurs, qui montre sa fascination pour le mouvement et les couleurs.

Peintre russe né en 1914 et ayant fui la révolution pour s’installer en France en 1943, Nicolas de Stael a occupé une place unique dans le monde de l’art de l’Après-guerre, dépassant largement la simple opposition « figuration(1) / abstraction(2) ». Quand il assiste à un match amical France – Suède le 26 mars 1952, c’est presque par hasard que l’artiste se trouve au Parc des Princes, car il n’avait jamais été auparavant habité par la moindre passion pour le football. Cependant, il vit ce jour-là un véritable choc artistique. De nature hyper sensible, il voit dans ce sport quelque chose qui relève du merveilleux. Cela a été une telle révélation qu’il a quitté pour un temps l’abstraction afin d’entrer dans une longue période de figuration. Cette volte-face(3) artistique lui a valu les foudres(4) de ses détracteurs(5) qui la considérèrent comme une forme de trahison au mouvement auquel il était supposé appartenir.

Il est aisé de comprendre comment le sport, alliant mouvement et vitesse, peut être une source d’inspiration pour un peintre. Nicolas de Stael s’est lui-même dit non seulement enthousiasmé mais aussi ébloui pour la matière en mouvement telle qu’il a pu la percevoir sur le terrain de football. Dans des tableaux de plus en plus grands, il a déployé(6) de larges bandes de couleurs étalées(7) avec fermeté à la truelle(8) pour retranscrire la beauté du geste de ces sportifs unis dans le même désir de victoire. La pièce maîtresse, Le Parc des Princes, atteint près de 7 m2 ! Cette immense toile laisse sortir de la matière des corps blancs, ocres, verts, bleus, qui semblent à tout moment pouvoir être engloutis(9) par un grand fond noir. La bataille des masses et des formes sur la toile rejoint la bataille des joueurs sur le terrain.

Pour admirer ces œuvres uniques dans le parcours de l’auteur, il faudra se rendre à la Fondation Giannada de Martigny, en Suisse où seule une toile est exposée de manière permanente. Les autres sont visibles uniquement lors de rétrospectives de cet artiste disparu trop tôt, en 1955.

Lexique
1. figuration (n. f.s.) : représentation de la réalité
2. abstraction (n. f.s.) : interprétation de la réalité
3. volte-face (n. f.s.) : demi-tour
4. a valu les foudres : a suscité de vives critiques
5. détracteurs (n. m.p.) : personnes opposées
6. a déployé (v. déployer) : a déposé
7. étalées (adj. f.p.) : disposées à plat
8. truelle (n. f.s.) : outil de maçon qui permet de déposer une couche épaisse
9. engloutis (adj. m.p.) : avalés, mangés

téléchargez gratuitement la version imprimable de LCFF47 Arts

Je souhaite recevoir la newsletter

Les dessous(1) de la CAN

Par Khiem Tran-Dinh

 

La CAN, la Coupe Africaine des Nations, est une compétition qui oppose les équipes de football africaines. Elle a lieu tous les deux ans depuis 1957. En 2015, ce sera la trentième édition.

Organisée du 17 janvier au 8 février 2015, la CAN devait se dérouler au Maroc. Pourtant, en octobre 2014, coup de théâtre : le Ministère marocain de la Santé demande le report(2) de la CAN en soulignant qu’il souhaite « privilégier la question sanitaire à l’enjeu sportif ».

Pour lire la suite..