Archives pour l'étiquette afriques

L’eau, bénéfique ou dangereuse ?

Par Mamadou Berthé

Des réserves importantes
Contrairement à ce que l’on pense en général, le continent africain possède d’importantes réserves d’eau douce, aussi bien en surface que dans son sous-sol. Selon qu’il se trouve en zone désertique, tropicale, équatoriale ou méditerranéenne, chaque pays poursuit divers objectifs et utilise divers moyens pour la gestion de son eau.

Par exemple, une part importante de l’électricité africaine est produite à partir des barrages hydro-électriques construits sur les cours d’eau. Le fleuve Congo, qui est l’un des plus grands d’Afrique, alimente deux pays de l’Afrique centrale : la République Démocratique du Congo et le Congo Brazzaville. En Afrique de l’ouest, la Guinée-Conakry tient une place stratégique dans le domaine de l’eau car plusieurs grands fleuves y prennent leur source: les fleuves Sénégal, Niger, Gambie et Mano.

Un accès difficile
Peut-on envisager la vie sur terre sans l’eau ? Non, évidemment. Pourtant, des centaines de millions d’Africains n’ont pas accès à l’eau potable. C’est le cas dans les zones désertiques mais aussi dans les villes : les grandes agglomérations urbaines ne sont pas à l’abri des problèmes d’eau car les coupures intempestives(1) sont le quotidien de nombreux habitants. Les sociétés de gestion d’eau potable des différents pays rencontrent toutes les mêmes problèmes : la plupart du temps, ce sont les coûts exorbitants(2) des infrastructures de distribution et d’assainissement(3) qui ne sont pas supportables par des pays aux économies fragiles ; sans oublier que pour exploiter l’eau des nappes(4) souterraines, les coûts des travaux de forage(5) sont excessifs pour des pays qui ne disposent pas toujours des moyens nécessaires pour engager ces lourds travaux. Il y a également les travaux d’entretien permanents qui ne sont pas toujours effectués de manière suivie car l’augmentation rapide de la population est un frein(6) aux différentes réalisations.

Pour les populations non raccordées aux réseaux d’eau potable ou vivant dans les lieux reculés(7) tels les villages et les hameaux(8), s’approvisionner en eau est une vraie difficulté, si bien qu’elles n’ont
d’autre choix que de recourir(9) aux ruisseaux et étangs ainsi qu’aux fontaines mal entretenues. Il n’est pas étonnant alors de constater une recrudescence(10) des maladies comme la bilharziose, le paludisme, la dysenterie, le choléra et la dracunculose, qui menacent gravement la santé des populations vulnérables(11).
Finalement, l’eau source de vie devient un danger mortel lorsqu’elle est souillée(12) et impropre à l’usage quotidien.

LEXIQUE

1. intempestives (adj. f.p.) : inattendues et fréquentes
2. exorbitants (adj. m.p.) : extrêmement chers
3. assainissement (n. m.s.) : action de rendre propre et sain, nettoyage
4. nappes (n. f.p.) : réserves
5. forage (n. m.s.) : trou profond dans le sol pour trouver de l’eau
6. frein (n. m.s.) : limitation
7. reculés (adj. m.p.) : très éloignés
8. hameaux (n. m.p.) : très petits villages
9. recourir (v.) : utiliser
10. recrudescence (n. f.s.) : augmentation
11. vulnérables (adj. f.p.) : fragiles
12. souillée (adj. f.s.) : sale, impropre

téléchargez gratuitement la version imprimable de AFRIQUES

Je souhaite recevoir la newsletter

La scolarisation des filles

Par Mamadou Berthé

La Déclaration universelle des droits de l’homme adoptée par l’assemblée générale des Nations-Unies le 10 décembre 1948 fait mention dans son préambule, de l’égalité de droits entre les hommes et les femmes ; l’article 26 de la même Déclaration stipule que toute personne a droit à l’éducation.

Pour lire la suite …

Belle Côte d’Ivoire

Par Mamadou Berthé

L’ Afrique a été explorée de fond en comble(1) par de nombreuses expéditions européennes. Pourtant, elle reste un continent encore mal connu à ce jour. Les nombreux Européens qui visitent l’Afrique malgré les idées préconçues, repartent avec beaucoup de clarté et de retenue dans leur nouveau point de vue : l’Afrique n’est pas un ensemble de pays malfamés(2) en proie aux famines(3), épidémies et guerres, comme certains veulent nous le faire croire ; l’Afrique abrite des endroits paradisiaques qu’il faut se donner l’opportunité et le temps de visiter.
En ce qui concerne la Côte d’Ivoire, mon pays, je n’ai pas la prétention d’égrener(4) la liste de tous les sites touristiques car il en existe des milliers mais les touristes repartiront très certainement satisfaits et comblés.

Située en Afrique de l’Ouest entre l’équateur et le tropique du Cancer, la Côte d’Ivoire a une frontière naturelle avec le golfe de Guinée et l’océan Atlantique. Abidjan, qui est sa capitale économique, regorge de nombreuses attractions touristiques.
Dans le quartier des affaires appelé aussi le Plateau, le Musée national ouvre fièrement ses portes au visiteur qui est enchanté de découvrir l’histoire de ce pays à travers des outils, des instruments de musique, de la poterie,… Non loin de là, se dresse la cathédrale Saint-Paul inaugurée en grande pompe(5) par le pape Jean-Paul II. De nombreux fidèles et

Yathin S Krishnappa

anonymes viennent d’autres pays pour des visites de recueillement dans le calme et la tranquillité. Vous avez aussi le choix entre la visite du zoo d’Abidjan pour découvrir de plus près toutes sortes d’animaux et celle du Parc national du Banco avec sa faune, sa flore et ses essences rares.

Si l’on décide d’aller à la rencontre d’autres curiosités, la ville de Grand-Bassam située à une quarantaine de kilomètres à l’est d’Abidjan, est l’endroit idéal car c’est une grande station balnéaire. Première capitale de la Côte d’Ivoire de 1893 à 1900, cette ville a conservé de nombreux vestiges de la colonisation. Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, elle vous laissera des souvenirs inoubliables.

Votre séjour pourra se poursuivre par la visite du Musée du costume qui est un aperçu de l’art vestimentaire ivoirien ; le centre de céramique et le phare(6) retiendront aussi votre attention.

La plus grande attraction touristique est sans conteste la basilique Notre-Dame de la paix qui se trouve à Yamoussoukro, la capitale politique et administrative située dans le centre du pays. Ce joyau(7) architectural qui se dresse dans toute sa splendeur est reconnu comme le plus grand édifice religieux chrétien au monde.
Dans cette même ville, un autre endroit prisé(8)  des touristes et des curieux est le lac artificiel autour du palais présidentiel qui est bourré(9) de gigantesques crocodiles. Au centre-ouest, le parc national de la Marahoué, lui aussi classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, regorge des nombreuses espèces animales.
Au nord-ouest du pays, la ville de Man offre un relief très montagneux et mérite bien son surnom de ville aux dix-huit montagnes. Une randonnée sur les nombreux ponts de lianes(10) de la région ainsi que la découverte des magnifiques cascades offre un spectacle unique et idyllique.

Au centre de la Côte d’Ivoire, la ville de Katiola est renommée pour ses potières(11) dont les œuvres d’art ont conquis de nombreux visiteurs. Plus au nord, c’est la région de Korhogo qui est reconnue pour ses villages de tisserands(12), dont la dextérité et le savoir-faire ont largement dépassé les frontières du pays. Le littoral est et ouest ivoirien offre de magnifiques plages qui sont propices au repos et aux loisirs.
Comme vous pouvez le voir, chaque région de la Côte d’Ivoire renferme des lieux exceptionnels.
Venez donc nous rendre visite !

Lexique :
1. de fond en comble (exp.) : partout, parfaitement, complètement
2. malfamés (adj. m.p.) : mal fréquentés
3. famines (n. f.p.) : périodes de manque de nourriture
4. égrener (v.) : lire la liste
5. en grande pompe (exp) : en grande cérémonie
6. phare (n. m.s.) : haute construction qui permet aux bateaux
de situer l’entrée d’un port
7. joyau (n. m.s.) : bijou
8. prisé (adj. m.s.) : apprécié
9. bourré (adj. m.s.) : plein
10. lianes (n. f.p.) : branches souples et résistantes
11. potières (n. f.p.) : femmes qui fabriquent des poteries
12. tisserands (n. m.p.) : personnes qui tissent, fabriquent du tissu

téléchargez gratuitement la version imprimable de AFRIQUES 60

Je souhaite recevoir la newsletter