Sevan, Arménie

A Erevan, la capitale de l’Arménie, je monte dans un taxi. Le chauffeur se retourne vers moi et il me demande d’où je viens. Je lui dis que je suis français. Son visage s’illumine. Sans rien dire, il ouvre la boîte à gants et en sort un drapeau français qu’il colle sur le tableau de bord. De la portière de sa voiture, il sort un CD. Il le met dans son autoradio et La bohème d’Aznavour retentit dans la voiture. C’est ça l’Arménie : un pays complètement fou amoureux de la langue et de la culture françaises. Par tout Arménien, Charles Aznavour incarne cette fusion franco-arménienne. C’est un mythe vivant que l’on veut croire éternel. Sur les routes de ce magnifique pays du Caucase, vous rencontrerez souvent des Français d’origine arménienne. Enfants de la diaspora, ils viennent se ressourcer de leur histoire tumultueuse et apporter leur pierre en aidant aujourd’hui le pays de leurs ancêtres.

Je vous invite à découvrir ce pays à l’histoire millénaire pour la gentillesse de ses habitants. Vous vous sentirez ici « en famille ». Rien de mieux que d’écouter chanter Charles Aznavour chez des Arméniens en sirotant leur merveilleux Cognac ou en traversant Erevan dans un taxi.

Ivan Kabacoff

téléchargez gratuitement la version imprimable de TV5 monde

Je souhaite recevoir la newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.