Semer la zizanie

1540-1L’expression est jumelle de « séparer le bon grain de l’ivraie ». La zizanie est une mauvaise herbe, l’ivraie (zizania en bas latin ecclésiastique), une plante de la famille des graminées, dite aussi « ivraie enivrante », qui a la particularité de nuire aux céréales auprès desquelles elle croît. On comprend facilement les conséquences néfastes d’un semis de zizanie en pleine culture.

On ne récolte que ce que l’on sème
Le sens figuré transforme le champ en réunion de personnes vivant a priori en bonne intelligence (famille, amis, entreprise…). Si la mauvaise graine de la discorde est plantée dans ce terreau, les petits désaccords quotidiens prennent des proportions extraordinaires et le contexte devient explosif. « Semer la zizanie » est employé, dès le XIVe siècle, comme métaphore de la mésentente. Un secret, des ressentiments, des frustrations s’immiscent entre individus et le ver est dans le fruit, l’ivraie dans le grain. La situation va pourrir de l’intérieur et finir par jeter le trouble.

En partenariat avec Larousse

 

 

téléchargez gratuitement la version imprimable de Larousse

Je souhaite recevoir la newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.