On s’entraîne pour le DELF B1 !

Le DELF est l’examen officiel évaluant les 4 compétences de l’apprentissage de la langue française. Il est constitué de 4 épreuves (Compréhension Orale, Compréhension Écrite, Production Orale et Production Écrite).
Les niveaux du DELF sont définis par le CECRL (Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues) de A1 à B2 pour le DELF et C1,C2 pour le DALF.

Le niveau B1
À ce niveau dit « intermédiaire », le candidat peut parler de lui-même, de ses activités, de ses centres d’intérêt, de son passé et de ses projets. Il peut échanger des informations, faire face à des situations moins courantes et expliquer pourquoi il y a une difficulté. Il est capable de commenter un point de vue et d’exprimer ses opinions, son accord et son désaccord. Il communique avec une certaine assurance sur des sujets, familiers ou non, et peut exprimer sa pensée sur un sujet abstrait ou culturel comme un film, de la musique, etc.

La production orale de l’examen DELF B1 dure une dizaine de minutes. L’exercice est divisé en 3 parties avec 10 minutes de préparation pour la partie 3 seulement.

PARTIE 1 : Entretien de 2-3 minutes. Le candidat se présente (famille, études, travail, loisirs, voyages etc.). L’examinateur lui pose quelques questions. Je vous conseille de préparer à l ‘avance cette présentation car il n’est pas toujours facile de parler de soi-même !

PARTIE 2 : Dialogue de 2-3 minutes à partir d’une situation que le candidat découvre sur un papier. La situation proposée permet de vérifier si le candidat sait faire face à une situation inhabituelle et comparer des alternatives. Il doit faire comprendre ses opinions et ses réactions pour trouver une solution à un problème.

Exemples de situations :
Sujet 1 : Vous êtes chez un ami à Bordeaux. Vous avez décidé d’aller voir ses cousins pour le week-end à Toulouse. Il souhaite prendre le train pour y aller mais vous préférez y aller en voiture. Vous lui expliquez pourquoi et vous essayez de le convaincre.
L’examinateur joue le rôle de votre ami.

Sujet 2 : Vous habitez dans une petite ville en France. Vous faites vos courses à vélo mais le supermarché où vous allez n’a pas de parking à vélo. Vous attachez votre vélo devant l’entrée mais un employé vous dit que ce n’est pas possible. Vous lui demandez une solution. Une discussion commence.
L’examinateur joue le rôle de l’employé.

Sujet 3 : Vous êtes en France. Vous achetez un vêtement en soldes. Une fois à la maison, vous vous rendez compte que le vêtement est abîmé, vous retournez au magasin pour demander qu’on vous le rembourse. Le vendeur refuse en prétextant qu’aucun article acheté en soldes n’est remboursé. Une discussion commence.
L’examinateur joue le rôle du vendeur.

Cet exercice paraît difficile mais avec un peu de pratique vous comprendrez vite ce que l’examinateur attend. N’oubliez pas qu’il est là pour évaluer votre français et non vos idées ! Ne vous bloquez pas sur la situation, faites des phrases correctes, posez des questions, soyez poli.

PARTIE 3 :

Pour cet exercice, vous avez 10 minutes de préparation avant le début de l’examen oral. Normalement, vous prenez des notes sur une feuille que vous reprenez après la partie 1 et 2 de l’examen. Il ne s’agit pas de lire vos notes mais de faire une présentation orale de votre point de vue à partir d’un court article sur un thème précis. Le sujet proposé permet d’évaluer le candidat sur sa capacité à identifier un sujet de discussion à partir d’un texte déclencheur, donner son opinion et en discuter avec l’examinateur.
Les thèmes sont variés : l’environnement, la consommation, les loisirs, le travail, l’éducation, les nouvelles technologies, etc.
L’article exprime un certain point de vue, le candidat doit le commenter, argumenter, donner son opinion et élargir un peu le thème.

Exemple de sujet :

Être payé pour faire du vélo !

Vous aimez rouler à vélo ? Bonne nouvelle : votre bonne action pour l’environnement pourrait aussi vous rapporter de l’argent. C’est ce que propose Ecovélo, un projet développé par une entreprise de Nantes !
L’idée est très simple : vous utilisez votre vélo et à la fin du mois, vous obtenez un salaire.
Comment ? Il suffit de faire poser des publicités sur votre bicyclette. Une application sur le téléphone calcule les kilomètres et les trajets effectués ; plus vous roulez, plus vous passez dans des lieux fréquentés et plus vous gagnez !
En moyenne, les cyclistes gagnent 60 euros par mois mais ça peut monter jusqu’à 125 euros. Alors vous avez besoin d’argent et vous aimez faire du vélo? Ce bon plan est fait pour vous !

D’après studyrama.com

Quelques idées pour traiter ce thème :

Introduction : expliquer ce que commente l’article : quel est le projet, qui le développe, quand, pourquoi, pour qui, où, etc.
Argumentation : commenter le projet, bonne ou mauvaise idée ? Existe déjà ou possible dans votre pays ? Pourquoi ? Avantages ? Inconvénients ? Rôle du téléphone et des applications qui permettent de gagner de l’argent mais qui permettent aussi de nous suivre et de nous surveiller. Personnellement, j’utilise mon vélo pour…., ce projet me conviendrait /ne me correspond pas du tout car… Dans l’avenir, ce type de projet fonctionnera/ ne fonctionnera pas parce que…. C’est un projet typiquement français ? Qui me surprend ? Que je ne comprends pas?…
La protection de l’environnement, c’est important car….
60 euros, ça me paraît peu/ beaucoup/ exagéré/ impossible/ génial…
Conclusion : ce projet est intéressant, a de l’avenir, permet de protéger l ‘environnement…

Anita Viel

téléchargez gratuitement la version imprimable de LCFF54 DELF

Je souhaite recevoir la newsletter