Michaela, l’Autrichienne marseillaise

Michaela (23ans, Autriche)
Etudiante à l’Alliance Française de Marseille-Provence

Passionnée par les langues et les cultures étrangères, j’ai vite trouvé mon chemin. En 2012, je me suis inscrite à l’université des langues à Graz (Autriche) pour étudier le français et le russe. J’avoue que c’était vraiment le destin qui m’a amenée à Marseille, une ville si magnifique et merveilleuse dans le sud de la France. Mais tout dans l’ordre…

Pendant mes études, un stage d’un mois à l’étranger était obligatoire. Comme j’étais plus forte en français qu’en russe, j’ai décidé de passer l’été 2013 comme jeune fille au pair(1) en France. Aussitôt dit, aussitôt fait : j’ai envoyé mon CV et ma lettre de motivation sur un site internet afin de trouver une famille d’accueil. Déjà, après un jour, j’ai eu la première réponse affirmative et en fait, c’était la famille qui m’a finalement accueillie en 2013.

Fin juin 2013, je suis arrivée la première fois à Marseille. Dès mon arrivée, j’ai profité pleinement de la vie marseillaise au cœur de la Provence. Ma famille d’accueil était très chaleureuse et accueillante. J’étais considérée comme un membre de la famille et chaque week-end, nous sommes partis pour passer une journée à la plage ou pour manger un pique-nique ensemble.

J’ai vite remarqué que, dans le sud de la France, la famille et les amis ont une valeur très importante. C’est la raison pour laquelle les Marseillais passent presque chaque week-end en été en buvant et en mangeant l’apéro. Et il n’est pas rare que l’on commence à manger vers 20 h ou 21 h (ou même plus tard) le soir. En tant qu’autrichienne, je ne connaissais pas ce mode de vie, en particulier la pause de travail entre midi et deux heures ou le dîner à partir
de 20 h.

Même si la vie marseillaise était totalement nouvelle pour moi, je me suis vite adaptée et j’ai remarqué une particularité très importante : dans le sud de la France, on profite de la vie, de la famille et de ses proches ! Surtout à Marseille, une ville qui est située au bord de la mer, on sent une certaine légèreté quotidienne. Une promenade sur le Vieux Port ou une visite de Notre Dame de la Garde mettent en valeur mes impressions du chef-lieu(2) de la région PACA.

J’ai été tellement fascinée par Marseille (et bien sûr par ma famille d’accueil) que je suis retournée fin août 2015. Mais cette fois-ci, je suis restée six mois et comme ça, j’ai même passé un hiver marseillais. Certainement plus doux qu’un hiver autrichien, mais la légèreté de la vie marseillaise reste toute l’année.

Lexique

1. jeune fille au pair : personne qui vit dans une famille à l’étranger et échange du travail (garde d’enfants en général) contre le logement et la nourriture.
2. chef-lieu (n. m. s) : capitale d’un département ou d’une petite zone geographique.

téléchargez gratuitement la version imprimable de LCFF 39 Correspondant

Je souhaite recevoir la newsletter