Louis Armstrong L’ambassadeur du jazz de La Nouvelle-Orléans

Figure emblématique1 du jazz, Louis Armstrong est un trompettiste, chanteur, compositeur et chef d’orchestre américain, né à La Nouvelle-Orléans, en 1901. Issu d’une famille pauvre et vivant dans un quartier défavorisé, il aurait pu devenir délinquant à l’âge de treize ans, mais sa rencontre avec un professeur de musique l’oriente vers un nouveau destin.
Ne sachant pas lire les partitions2, il accompagne des fanfares et des musiciens dans des clubs en improvisant.

Il est surnommé « Satchmo », pour Satched mouth en anglais, « bouche de sacoche3 » en raison de la taille de sa bouche.
En 1922, il rejoint Chicago et enregistre ses premiers succès sous son nom. Il crée son orchestre, le Hot Five, puis poursuit son ascension vers le succès en partant à New-York. Là-bas, il se produit avec Fats Waller pour la revue Hot Chocolate. Il multiplie les concerts aux États-Unis et en Europe, avec l’appui du gouvernement américain, comme ambassadeur culturel. Devenu une célébrité à cette époque, il tourne dans de nombreux films, notamment Romance Inachevée (The Glenn Miller Story) d’Anthony Mann, ou La route du bonheur de Maurice Labro.
En 1950, Louis Armstrong réduit son groupe The All Stars à six membres et revient au style Dixieland qui l’a rendu célèbre à ses débuts. Il enregistre trois albums avec Ella Fitzgerald, dont Porgy and Bess, album incontournable4. Il compose la plupart de ses tubes à cette époque. On retiendra les plus connus, Hello Dolly, What a wonderful world, Summertime, When the saints go marchin in, et tant d’autres…
À noter qu’il réinterprète deux grands classiques de la chanson française, C’est si bon de Henri Betti, et La vie en rose d’Édith Piaf. Plus tard, il continue sa carrière dans la musique en privilégiant le chant, malgré ses problèmes de santé. Il s’éteint en 1971 à New-York, à l’age de soixante-neuf ans, terrassé par une crise cardiaque. Louis Armstrong laisse derrière lui un héritage immense pour le jazz notamment l’improvisation à la trompette dont il a été le précurseur5.

Lexique
1. figure emblématique : icône, représentant
2. partitions (n. f.p.) : feuilles sur lesquelles on écrit la musique
3. sacoche (n. f.s.) : sac de ville
4. incontournable (adj. m.s.) : qu’on ne doit pas manquer
5. précurseur (n. m.s.) : celui qui invente, annonciateur
6. sort des sentiers battus (exp.) : propose des choses nouvelles

téléchargez gratuitement la version imprimable de Musique#35

Je souhaite recevoir la newsletter