Le Yukon, la ruée vers la culture

Par Kahina Chouiter

On connaît le Canada, ses Québécois et leur accent typique. On pense d’ailleurs souvent que c’est la seule communauté francophone de ce vaste pays. Il existe malgré tout dans une contrée(1) plus reculée du Canada, une petite zone à population francophone : le Yukon. Situé au nord-ouest, il est notamment connu pour sa ruée vers l’or au XIXe siècle. Ce n’est ni une région, ni une province… c’est un territoire !

Un endroit gigantesque et glacé où vivent à peine quelques milliers de personnes. En effet, on compte trente-et-un mille habitants pour une superficie de 482 443 km²,
soit une densité de 0,07 habitant/km2.
C’est donc sous la voûte céleste(2) parsemée de splendides aurores boréales(3) que se retrouvent ces francophones. Français, Belges, Suisses et Québécois viennent tenter leur chance dans ces paysages grandioses.

Une vraie communauté s’est formée autour de la capitale : Whitehorse a même été sélectionnée comme
l’un des pôles culturels de la francophonie canadienne. On y trouve l’Association franco-yukonnaise ainsi qu’un festival entièrement joué en français, événement assez rare dans ce pays où le bilinguisme est parfois problématique.
Un drapeau franco-yukonnais a été créé : le bleu pour le français, le blanc pour la neige et le jaune pour l’or. Le français a même été reconnu langue officielle, avec l’anglais.
De même, la ville de Dawson, située à la limite du cercle polaire, se faisait autrefois appeler « Paris of the North » pour évoquer son effervescence(4).
Le Yukon, également connu pour ses courses de chiens de traîneau, est un milieu où le français est roi. On dira par exemple « Mush ! »
aux chiens pour avancer. Cette expression vient de la déformation(5) de « Marche ! » devenu « Mush »
en anglais.

Vous pouvez désormais admirer une aurore boréale ou croiser un ours polaire tout en entendant deux francophones discuter au beau milieu du désert yukonnais !

Lexique
1. contrée (n. f.s.) : zone, région
2. voûte céleste (n. + adj. f.s.) : ciel
3. aurores boréales (n. + adj. f.p.) : phénomènes naturels lumineux
4. effervescence (n. f.s.) : mouvement, forte activité
5. déformation (n. f.s.) : modification, changement

téléchargez gratuitement la version imprimable de LCF N°36 Amérique

Je souhaite recevoir la newsletter