Le vin au temps des Romains

Par Nathalie Mailhac

Les Romains maîtrisaient l’art de la vigne. Ils savaient tailler(1) la vigne, travailler le sol, protéger les grappes des maladies et du climat. Quand les vendanges étaient finies, le raisin était écrasé avec les pieds ou apporté à un pressoir(2). Le jus de raisin coulait dans des cuves de fermentation, tout comme aujourd’hui. Le dernier tour de pressoir donnait des vins de qualité inférieure. Le marc(3) était ensuite enlevé et mélangé avec de l’eau, puis remis sous le pressoir pour donner la piquette (la boisson quotidienne des esclaves). Les grands vins pouvaient vieillir longtemps et donner le meilleur d’eux-mêmes au bout de quinze ou vingt ans.

Pour lire la suite …