Le système de santé en France

Beaucoup de pays envient le système de santé français car il est très complet. Mais ce système est aussi très complexe. Alors voilà quelques clefs pour vous aider à le comprendre.

Dans la Constitution française de 1946, il est écrit que le droit à la protection de la santé est reconnu à chacun. Cela signifie que chaque citoyen français (ainsi que les étrangers résidant en France) doit avoir accès à des soins(1) adaptés, quel que soit son niveau de vie.

Le principe est assez simple : une somme est prélevée(2) sur le salaire de chaque travailleur. L’argent récolté est utilisé pour payer en partie des dépenses médicales des citoyens ; l’État complète en participant lui aussi aux dépenses. Comme il s’agit d’un système basé sur la solidarité(3), toute la population est concernée : les travailleurs, les retraités, les sans-emploi, et bien sûr, leur famille.

Attention, bien qu’il y ait un tarif conventionné(4) pour les visites pour les soins médicaux, chaque médecin peut fixer librement ses prix. Mais la Sécurité sociale prend pour base de remboursement les prix qu’elle a fixés elle-même. Ce qui fait que le montant remboursé peut être inférieur au prix réellement payé par le malade. Il faut également souligner qu’il faut d’abord voir un médecin généraliste pour qu’il oriente le patient(5) vers un spécialiste car le remboursement de ces visites a été soumis à conditions(6).

Par conséquent, il est possible, mais pas obligatoire, de prendre une assurance complémentaire pour la santé, qu’on appelle aussi mutuelle. Pour cela, ceux qui le souhaitent paient chaque mois cette assurance qui couvre le remboursement des dépenses de santé que la Sécurité sociale ne prend pas en charge (ou très peu comme les lunettes, les prothèses dentaires, etc.).

Le système de prise en charge et la qualité des hôpitaux et médecins français sont souvent salués. Cependant le système de remboursement est régulièrement critiqué. En effet, certains organismes qui participent au remboursement n’appartiennent pas à l’Etat et il en existe plusieurs différents. Alors parfois, on ne sait pas à qui s’adresser et obtenir un remboursement peut être assez long. Heureusement, depuis 1998, nous avons la Carte vitale : chaque citoyen dispose d’une carte à puce dans laquelle toutes ses informations sont enregistrées. Toutes les démarches administratives sont ainsi transmises directement par informatique : chez le médecin, on paye mais on est remboursé assez vite,  directement sur son compte bancaire ; à la pharmacie, on ne fait pas l’avance : la Sécurité sociale rembourse immédiatement la pharmacie !

1. soins (n. m.p.) : gestes que l’on fait pour s’occuper des malades
2. est prélevée (v. prélever, présent passif) : est retirée, enlevée, décomptée
3. solidarité (n. f.s.) : entraide généralisée
4. conventionné (adj. m.s.) : qui a fait l’objet d’un contrat, d’une convention
5. patient (n. m. s.) : malade
6. conditions (n. f.p.) : règles qu’il faut obligatoirement respecter

55 réflexions sur “ Le système de santé en France ”

  1. Ping : 4AUDYT
  2. Ping : Bergboms
  3. Ping : Mym Furniture

Les commentaires sont fermés.