Le diable au corps de Raymond Radiguet

Le diable au corps de Raymond Radiguet

Par Amélie Lelouvier

Avril 1917, François, un  adolescent de seize ans, fait la connaissance de Marthe, une jeune femme de dix-huit ans qui est déjà fiancée à Jacques, parti à la guerre pour défendre son pays. Sans se soucier des conventions, Marthe s’installe seule pour recevoir cet ami secret qui deviendra très vite son amant. Après avoir commis de multiples imprudences(1), elle découvrira finalement qu’elle attend un enfant de lui. Mais François, encore lycéen, est-il prêt à assumer son rôle
paternel ?

le-diable-au-corps-2923032Lâche(2), faible et capricieux, l’adolescent vivra cette aventure comme un enfant égoïste. En effet, il ne prend pas de véritable risque, il laisse Marthe l’initier aux jeux amoureux et préfère s’accrocher aux branches de sa jeunesse. Étrangement, les réflexions de ce personnage tyrannique(3) en amour – d’une finesse psychologique
extraordinaire pour son âge – mettent le lecteur mal à l’aise(4). Le narrateur pose un regard très froid sur sa victime Marthe.
Cette œuvre, parue en 1923, fut très longtemps considérée comme scandaleuse pour son histoire immorale(5). Certes, la construction  narrative est brillante, et je dois le reconnaître, je n’ai fait qu’une bouchée(6) de ce roman. Cependant, ce récit tragique d’une liaison adultère(7) reste un peu court à mon goût. Je me suis longtemps demandé pourquoi je ne pouvais pleinement apprécier ce chef-d’œuvre de la littérature française. J’ai finalement compris. Ce roman ne correspond tout simplement plus à notre temps. Le sujet reste intemporel(8), mais le contexte a bien évolué, et cette situation décrite est aujourd’hui passée de mode.
De nos jours, serait-on choqué de voir une jeune fille de dix-huit ans fréquenter un adolescent de seize ans ? Certainement pas. Et qui penserait en France à marier sa fille à sa majorité ? Les circonstances de la Grande Guerre étaient tout autres. C’est elle qui a précipité la jeunesse dans l’âge adulte tant redouté(9). Tout a beaucoup changé.

En bref, cette œuvre sur le mode de vie libertin(10) où règne d’un bout à l’autre un malaise pesant, soulève de nombreuses questions sur la fidélité et l’hypocrisie des relations entre hommes et femmes. Ce paradoxe dérangeant est brillamment expliqué par ce jeune prodige(11) de la littérature, qui publia ce premier roman à seulement dix-sept ans ! Et quelle plume ! Dans un style limpide, l’auteur fait le portrait peu flatteur(12) d’un jeune homme qui est un pur produit de la petite bourgeoisie française individualiste.

1. imprudences (n. f.p) : prises de risques, manques d’attention
2. lâche (adj. m.s.) : pas courageux
3. tyrannique (adj. m.s.) : exigeant,  autoritaire
4. mettent mal à l’aise : embarrassent, gênent
5. immorale (adj. f.s.) : qui va contre la moralité
6. n’ai fait qu’une bouchée : ai dévoré, lu très vite
7. adultère (adj. f.s.) : en dehors du mariage
8. intemporel (adj. m.s.) : en dehors du temps
9. redouté (adj. m.s.) : qui fait peur
10. libertin (adj. m.s.) : avec une vie sexuelle très libre
11. prodige (n. m.s.) : talent exceptionnel, génie
12. flatteur (adj. m.s.) : qui fait des compliments