L’art du jardin à l’anglaise

Développé au début du XVIIIe siècle, le jardin anglais s’inspire du romantisme. A l’opposé du jardin français, très cadré et symétrique, il est fondé sur une esthétique qui crée une sensation de liberté et de rêverie. Bien qu’il soit fait par la main de l’homme, le jardin anglais met en valeur la nature, en associant de nombreuses espèces de fleurs, arbres et massifs dans une composition qu’on pourrait supposer sauvage et naturelle.