La tour Eiffel, 300 mètres d’histoire

par Jessy Goffi

Qui ne connaît pas la tour Eiffel ? Symbole touristique de la France, la tour de Gustave Eiffel est l’un des monuments les plus visités au monde. Voici un retour sur son destin aussi extraordinaire que son architecture.

Que l’on soit touriste ou français, la photo est la même, elle est incontournable. Celle de la tour Eiffel, située au cœur de Paris. Elle est voisine de la Seine, occupe le Champ-de-Mars et offre les plus belles cartes postales. Et pour cause, l’architecture de la “Dame de Fer” est unique et son paysage somptueux(1). La tour Eiffel pourrait tout aussi bien se nommer la “Vieille Dame” car elle n’est plus toute
jeune !

Aux origines, une exposition

C’est en vue de l’Exposition Universelle de 1889 (qui marque le centenaire(2) de la Révolution Française de 1789) que le gouvernement décide d’organiser un concours visant à faire ériger(3) une tour sur le Champ-de-Mars. Le projet de Gustave Eiffel et de ses collègues est retenu parmi les cent sept qui étaient présentés. Le destin tient parfois à peu de choses. L’État français voulait éblouir le monde avec le symbole d’une république forte et hautement industrialisée.
Gustave Eiffel et ses équipes démarrent les travaux en 1887. Ils ont deux ans pour réaliser l’incroyable folie architecturale. Il faut se souvenir qu’à l’époque, les choses n’étaient pas aussi simples et la construction d’un tel édifice(4) relève du domaine de la prouesse(5).
Au mois de juillet 1887 débutent les travaux du premier étage. C’est en septembre… de l’année suivante que démarrent ceux du deuxième étage. Les ouvriers achèvent les travaux le 31 mars 1889 et la tour de trois cents mètres est à la hauteur des attentes : à l’époque, elle est tout simplement le plus grand monument au monde.

La plus haute tour du monde

Le gouvernement est soulagé. Quelques mois plus tard seulement, débute l’Exposition Universelle et avec elle, le rayonnement tout entier d’un pays et d’une époque. Le nom d’Alexandre Gustave Bonnickausen, dit Gustave Eiffel, restera gravé pour l’éternité. Avant la fin de l’année de l’exposition, près de deux millions de personnes visitent le monument.
Elle force l’admiration par sa forme singulière(6) mais pas seulement : elle est aussi particulièrement utile aux scientifiques qui disposent d’un émetteur radio et d’un laboratoire météo remarquablement bien situés. C’est d’ailleurs ce qui la sauvera car la tour devait être détruite après 20 ans d’existence. Gustave Eiffel comprend vite que son œuvre peut faire avancer la science. Alors, il procède à de nombreuses expériences, dont la TSF (Télégraphie Sans Fil) qui jouera un rôle majeur pendant la Première guerre mondiale.

Suite à cela, les autorités françaises décident finalement de conserver la tour. Son règne de plus haute tour au monde ne durera approximativement que 40 ans (détrônée par le Chrysler Building de New York en 1930), cependant elle ne cesse de “grandir” et culmine(7) actuellement à 325 mètres. Le nombre de visiteurs aujourd’hui dépasse les six millions chaque année. La plus haute tour du monde, La Dame un peu enrobée de près de 10 000 tonnes s’impose dans le décor. Et comme disait un autre Gustave (Flaubert), « les œuvres les plus belles sont celles où il y a le moins de matière ». Peu de matière mais un immense génie.

1. somptueux (adj. m.s.) : magnifique
2. centenaire (n. m.s.) : cent ans
3. ériger (v.) : sortir de terre
4. édifice (n. m.s.) : bâtiment, construction
5. prouesse (n. f.s.) : exploit, fait exceptionnel
6. singulière (adj. f.s.) : unique
7. culmine (v. culminer) : s’élève jusqu’à x mètres de haut

téléchargez gratuitement la version imprimable de LCF#25_histoire

Je souhaite recevoir la newsletter