La Suisse et le sport

par Khiem Tran-Dinh

Comme vous l’imaginez, la Suisse est traditionnellement un pays de ski (Pirmin Zurbriggen, Peter Muller et l’inégalée Vreni Schneider). Citons par exemple les championnats du monde de Crans Montana en 1987 où les Suisses ont remporté 8 titres(1) sur 10 et 14 médailles(2) sur 30 ! Cependant les Helvètes se sont également distingués en cyclisme : notamment, les grimpeurs(3) avec des vainqueurs du Tour de France tels que Ferdi Kübler et Hugo Koblet dans les années 1950. Plus récemment, les coureurs Toni Rominger et Alex Zülle ont brillé sur la Grande Boucle (l’autre nom du Tour de France) sans compter le quadruple(4) champion du monde de course contre la montre Fabian Cancellara.
Depuis quelque temps, la Suisse pointe le bout de son nez(5) en

 

football avec une première qualification à la Coupe du monde en 2006 en Allemagne (la France y était en finale contre l’Italie). Son coup d’éclat(6) mondial a été, pour un pays sans côte maritime, de ramener la Coupe de l’America en Europe, qui ne l’avait jamais obtenue depuis la création de cette compétition, en 1851.
Ce fut le bateau Alinghi qui s’illustra pour le compte d’Ernesto Bertarelli, propriétaire d’un groupe pharmaceutique. Précisons que le règlement de la Coupe de l’America fait que le sponsor principal donne la nationalité au bateau, les membres d’équipage sont sélectionnés parmi les meilleurs du monde mais ne sont pas forcément suisses.
Je voudrais également souligner la place de tous les sports possibles et imaginables en rapport avec la neige, la glace, la montagne : le hockey sur glace – dont les joueurs vedettes évoluent dans l’un des plus grands championnats, celui d’Amérique du nord – le curling, le bobsleigh, le cresta run, la course de luges, le golf dans la neige, la course hippique sur neige, etc. Je vous ai gardé le meilleur pour la fin. Comment peut-on parler de sport en Suisse sans évoquer le nom de Federer, celui qui détient les records de titres en tennis ! Il a été numéro 1 mondial pendant 302 semaines consécutives.
Vainqueur de 76 tournois du circuit mondial avec 17 titres dans les tournois du Grand Chelem – c’est-à-dire 4 fois à Melbourne, 7 fois à Wimbledon, 5 fois à l’US Open et 1 seule fois à Roland Garros. C’est le champion de toutes les surfaces de jeu : dur, gazon et terre battue. Juste avant, on avait aussi vu le règne, chez les femmes, de Martina Hingis avec « seulement » 43 titres majeurs, dont 5 titres du Grand Chelem (mais pas de victoire à Paris…).Dans sa légendaire discrétion, le pays se hisse(7) au 13e rang mondial des nations sportives !

1. titres (n. m.p.) : première place d’une compétition
2. médailles (n. f. p.) : deuxième et troisième places d’une compétition
3. grimpeurs (n. m. p.) : spécialistes de la montagne
4. quadruple (adj. m. s.) : multiplié par quatre
5. pointe le bout de son nez : apparaît, arrive
6. coup d’éclat (n. m.s.) : action remarquable
7. se hisse (v. se hisser) : monte, s’élève

téléchargez gratuitement la version imprimable de sport#6

Je souhaite recevoir la newsletter