La recette du petit- beurre

par Clarisse Maratchia

Une histoire de famille

Dès 1846, Jean Romain Lefèvre et sa femme Pauline Isabelle Utile fabriquent des biscuits traditionnels de leur région dans leur pâtisserie nantaise. Ils créent en 1860 l’entreprise « Lefèvre-Utile », dont les initiales deviendront la célèbre marque « LU ».
À partir de 1882, leur fils Louis Lefèvre-Utile prend la relève(1) et décide d’agrandir l’entreprise en 1885 en ouvrant une usine à biscuits de 200 m2. Les machines à vapeur et les nouvelles technologies de l’époque l’aident à dynamiser(2) sa production.

crocIl crée de nouvelles recettes, dont celle du petit-beurre, le biscuit qui fera sa renommée. L’entreprise familiale devient dès 1900 une entreprise nationale, ses biscuits sont distribués dans la France entière et elle débute la conquête(3) des marchés étrangers.
L’entreprise LU possède aujourd’hui une renommée internationale et dans son usine de la Haie-Fouassière, à 20 kilomètres au sud de Nantes, elle produit un peu plus de 9 000 tonnes par an de Véritables petits-beurre, soit environ 1 milliard de biscuits !
En décembre 1999, la première usine LU devient le Lieu Unique. Il regroupe bar, restaurant, librairie, crèche et accueille régulièrement des expositions ainsi que des concerts.

Le petit-beurre est un biscuit à base de farine de blé, de sucre, de beurre et d’eau. Une recette simple, une texture croustillante(4) qui ne s’émiette(5) pas. Sa forme et sa taille bien étudiées  permettent à Louis Lefèvre-Utile de commercialiser ses biscuits dans une boîte en métal carrée qu’il utilise comme support de communication. C’est une première(6) pour l’époque, Louis Lefèvre-Utile lance les débuts de l’emballage. C’est la fin de la vente en vrac(7), maintenant les biscuits se vendent dans de belles boîtes que les familles aiment collectionner(8). La marque s’associe à des artistes tels que Capiello, Alphonse Mucha ainsi qu’Anatole France afin de créer des publicités  plus originales les unes que les autres.

« Pour susciter la gourmandise, rien de tel que de séduire l’œil »  Louis Lefèvre-Utile

La recette du Petit-Beurre

Ingrédients pour 50 pièces

200g de sucre de canne
200g de beurre demi-sel
12,5 cl d’eau
500g de farine de blé
2g de sel
5g de levure chimique,
soit la moitié d’un sachet

1 / Dans une casserole, faites fondre à feu doux le beurre avec le sucre, l’eau et le sel. Remuez régulièrement afin d’obtenir un mélange homogène(9).  Lorsque le beurre a totalement fondu, laissez bouillir 2 minutes.  Retirez du feu et laissez reposer 20 minutes.

2/ Dans un grand bol, mélangez la farine et la levure. Ajoutez le liquide refroidi.

3/ Travaillez avec une cuillère en bois puis à la main. La pâte doit être
homogène et molle.

4/ Enveloppez la pâte dans du film alimentaire et placez-la au frais pendant 3 heures au moins.

5/ Préchauffez(10) le four à 180°C – thermostat 6

6/ Farinez le plan de travail et étalez finement la pâte à l’aide d’un rouleau à pâtisserie.

7/ À l’aide d’un emporte -pièce(11), découpez les biscuits dans la pâte. Si vous n’avez pas cet outil, vous pouvez couper la pâte en rectangles de 6,5 cm x 5,5 cm et dessiner les bords à l’aide d’une fourchette.

8/ Déposez les biscuits sur une plaque antiadhésive ou recouverte de papier sulfurisé (aussi appelé papier cuisson).

9/ Enfournez pour 12 minutes environ, les biscuits doivent être bien dorés sur les bords et plus blancs au centre.

10/ À la sortie du four, laissez reposer les biscuits à plat sur une grille.

L’astuce du chef

Pour les plus gourmands, vous pouvez ajouter à la pâte 50g de cacao en poudre ou des pépites de chocolat. Pour obtenir des biscuits parfumés, dès que le beurre a  totalement fondu, ajoutez le zeste delu deux citrons et le jus d’un citron ou du sucre vanillé.

Le saviez-vous ?

« Le Véritable Petit-Beurre, le fameux biscuit rectangulaire aux 52 dents, est né en 1886. Le Petit-Beurre LU est de forme rectangulaire avec les quatre grands angles en forme d’oreilles, 14 dents dans la longueur, et 10 dents dans la largeur. Il mesure 65 mm de long, 54 mm de large et 6,5 mm de hauteur pour un poids unitaire de 8,33 g.

La surface du biscuit est lisse et possède 24 points de quatre rangées sur six colonnes entremêlés de l’inscription :  LU PETIT-BEURRE NANTES sur trois lignes.
La lettre B du Petit-Beurre est située au centre du biscuit. Le doré du biscuit est naturel et provient de la cuisson du biscuit. La dorure est uniforme sur l’ensemble de la partie centrale et plus soutenue sur les dents. »
http://www.lu-france.fr/

Contrairement à ce que l’on pourrait penser le pluriel de «petit-beurre» est «petits-beurre».  A ce sujet, je vous conseille également d’aller voir et écouter l’article de Yvan Amard du 4 juillet 2007 sur le site de la  radio RFI.

1. prend la relève : continue à son tour
2. dynamiser (v.) : rendre plus importante
3. conquête (n. f.s.) : invasion ou pénétration
4. croustillante : qui craque sous la dent
5. s’émiette (v. s’émietter) : se brise en petits morceaux
6. c’est une première : ça n’avait jamais été fait
7. en vrac : à l’unité, sans paquet d’emballage
8. collectionner (v.) : accumuler,  avoir les différents modèles [de boite]
9. homogène (adj. m.s.) : partout pareil, sans morceaux
10. préchauffez (v. préchauffer) : mettez à chauffer sans rien dedans, à vide
11. emporte-pièce (n. m.s.) : outil qui permet de couper la pâte à la forme désirée

Une réflexion sur “ La recette du petit- beurre ”

  1. Ping : Scott Yancey

Les commentaires sont fermés.