La pétanque

par Khiem Tran Dinh

Lancer un objet au plus près d’un but, voilà un jeu probablement aussi vieux que le monde. On en trouve déjà des traces chez les Grecs. Au Moyen Age, on constate un regain(1) d’intérêt pour ce sport, qui sera théoriquement (et curieusement !) interdit au « petit peuple » jusqu’à la Révolution.

garycycle8
garycycle8

On compte de nombreuses variantes(2) du jeu de boules, souvent liées à la localisation géographique : la boule lyonnaise, la boule bretonne, la boule nantaise, le jeu provençal, etc. Ou encore le lawn bowling en Angleterre, les bocce en Italie ou la boule basque en Espagne.

Ce sport est né en Provence dans une petite ville du bord de la Méditerranée, La Ciotat, au début des années 1900. C’est en 1910 que le premier concours officiel de pétanque y est organisé, et c’est à cette occasion que le mot « pétanque » est adopté. Ce terme vient de deux mots issus de « l’occitan provençal » : pè « pied » et tancat « planté » , ce qui donne en français l’expression « pieds tanqués » (fixés au sol, immobiles). En effet, les pieds doivent être joints et immobiles sur le sol dans un cercle d’environ cinquante centimètres de diamètre3. Il s’agit donc de lancer une boule de métal au plus près d’une petite boule de bois  appelée but ou cochonnet, que l’on a envoyée à une distance de six à dix mètres. Au début, les boules étaient en bois, recouvertes de clous(4), puis, vers 1930, les boules en acier sont devenues la norme. Elles ont un diamètre compris entre sept et huit centimètres et leur poids varie entre six-cent-cinquante et huit-cents grammes. Deux équipes s’affrontent dans différentes combinaisons : en triplettes (trois joueurs dans chaque équipe), en doublette (deux contre deux) ou en tête-à-tête (un contre un). Dans les deux derniers cas, chaque joueur dispose de trois boules mais en triplette, il n’y a que deux boules pour chacun. La partie se termine quand l’une des équipes a marqué treize points, avec deux points d’écart sur ses adversaires.

Avez-vous déjà entendu l’expression « être fanny » ? Si oui, cela veut dire que vous avez perdu la partie sur le score peu honorable de treize à zéro ! Dans ce cas, vous êtes supposé embrasser les fesses nues du tableau (ou la sculpture) qui représente Fanny, une jeune femme qui dévoile ses attraits(5)…

Aujourd’hui, la pétanque est le sixième sport en France en nombre de licenciés, mais parmi les premiers si on compte les millions d’amateurs qui jouent pendant l’été.

C’est un sport international avec un championnat du monde regroupant soixante dix pays depuis l’Algérie au Vietnam. Au palmarès6, la France figure en tête(7) avec ses quarante deux médailles d’or ; vient ensuite la surprenante Thaïlande et ses douze titres. Les prochains championnats du monde, en 2014, se dérouleront à Tahiti.

1. regain (n. m.s.) : retour, augmentation
2. variantes (adj. f.p.) : versions différentes
3. diamètre (n. m.s.) : ligne qui coupe un cercle par le milieu
4. clous (n. m.p.) : pointes en métal qui a une surface plate à l’extrémité
5. attraits (n. m.p.) : parties séduisantes du corps
6. palmarès (n. m.s.) : liste des gagnants
7. figure en tête : est à la première place