La fin du monde a du retard de J.M. Erre

La fin du monde  a du retard de J.M. Erre

Par Xavier Cerf

Après avoir parodié(1) le cinéma bis(2) dans Série Z (2010) et les aventures de Sherlock Holmes à travers Le Mystère Sherlock (2012), l’auteur perpignanais s’attaque au roman policier dans La fin du monde a du retard, ouvrage publié en début d’année. Un roman hilarant(3).

Le pigeon n’a qu’une seule patte et un seul oeil. Il est pourtant « La star » du roman, son fil rouge. Vous vous demandez sûrement si je suis sérieux en écrivant ces mots. Eh bien, oui… Et ce n’est qu’un début. Car soyons clairs : le livre est totalement fou, parfois absurde, souvent très drôle.

L’histoire

Internés(4) à l’hôpital psychiatrique Saint-Charles, Julius et Alice ont perdu la mémoire. Ils ne se connaissent pas. Le premier est persuadé qu’un terrible danger menace l’existence même des Terriens. La  deuxième n’éprouve plus aucune émotion, ni joie, ni peur, ni angoisse.
Pourtant, lors du centième anniversaire de la clinique, le duo va réussir à s’évader(5). Une course poursuite débute alors contre le temps et les ennemis de la planète. Car, selon Julius, la fin du monde est proche. Il reste quatre jours, pas un de plus, pour éviter lliv-4554-la-fin-du-monde-a-du-retarda catastrophe.

Ainsi, le décor monotone(6) de l’hôpital disparaît pour     laisser    place   aux   aventures     les     plus folles    et   aux   personnages   les   plus   comiques.

Il y a d’abord ‘’Ours’’, le grand amoureux de Star Wars. Puis Gaboriau, le vieux commissaire qui ne supporte plus son jeune collègue. Je citerai aussi Morgane, triste guide des souterrains de Paris, où une poignée(7) de gens s’est installée, pensant que l’Humanité a totalement disparu.

J.M. Erre réussit ici un roman efficace et original, en ridiculisant joyeusement chaque personnage et se moquant(8) avec talent du roman policier ésotérique(9) façon Da Vinci Code. Autant le dire, j’ai beaucoup ri et souvent éclaté de rire devant tant d’imagination. L’écriture est rythmée et ne vous laisse pas un seul instant de répit(10). Bref, si vous souhaitez vous offrir un moment d’humour, n’hésitez pas : procurez-vous l’ouvrage et lisez-le !

1. parodié (part. passé, v. parodier) : copié avec humour
2. cinéma bis : ensemble des films tournés avec des moyens réduits et destinés à un public populaire
3. hilarant (adj. m.s.) : très drôle, à se tordre de rire
4. internés (adj. m.p.) : enfermés pour être soignés
5. s’évader (v.) : s’échapper, partir sans autorisation
6. monotone (adj. m.s.) : uniforme, toujours le même
7. poignée (n. f.s.) : petit nombre
8. se moquant (part.présent, v. se moquer) : riant de
9. ésotérique (adj. m.s.) : mystérieux,  occulte, irréel
10. répit (n.. m.s.) : repos, pause

téléchargez gratuitement la version imprimable de Livres N°18

Je souhaite recevoir la newsletter

 

1 Comment

  1. Ping : Scott Yancey

Comments are closed.