Johnny est parti !

Serge Gainsbourg lors d’une émission mémorable en 1986 (Apostrophes) avait déclaré que la chanson était un art « mineur », par opposition à la peinture, la musique ou encore la littérature en ceci qu’elles nécessitent une initiation. Il avait été ensuite contredit par Guy Béart et bien d’autres encore, pour qui la chanson est un art tout court.
C’est toute la chanson française, et toute la France avec elle, qui sont en deuil(1) depuis ce 6 décembre :
Johnny Hallyday est décédé. Il avait soixante-quatorze ans et était atteint d’un cancer du poumon.
Parmi les Français, tout le monde n’aimait pas Johnny Hallyday en tant que musicien. Pourtant, tout le monde s’accorde à dire qu’il était un phénomène à lui tout seul et les hommages sont unanimes. De grandes funérailles(2) ont même été organisées : descente des Champs-Elysées, cortège de motos (sa passion), discours du président de la République, hommage de milliers de ses fans.

Sa carrière
Tout d’abord, la carrière de Johnny, de son vrai nom Jean-Philippe Smet, a commencé en 1960, alors qu’il avait dix-sept ans. Très rapidement, il devient L’idole des jeunes, apportant une bouffée(3) de rock’n’roll dans la chanson française. Il a continué la musique quasiment jusqu’à ses derniers jours puisqu’en novembre, il était encore en train d’enregistrer son prochain album.
En presque soixante ans de carrière, il a su épouser les différentes modes musicales en travaillant avec ceux qui faisaient évoluer la musique : Charles Aznavour, Michel Berger, Jean-Jacques Goldman, Pascal Opispo, Zazie ou encore Gérald De Palmas. Il a également collaboré avec son fils David, avec qui il a sorti l’album Sang pour sang. Johnny a aussi joué dans une trentaine de films.
En France, on a beaucoup comparé Johnny à Elvis Presley. Il a d’ailleurs adapté une vingtaine des titres du King Elvis et plus généralement, plus de deux cents morceaux de rock, blues et autres musiques américaines. Johnny Hallyday a vendu plus de cent dix millions d’albums. Il a également donné d’incroyables spectacles, remplissant des stades entiers. Il représentait la « rock’n’roll attitude », la puissance, l’énergie mais aussi la sensibilité et l’instinct.

Ses chansons
Johnny Hallyday a interprété plus d’un millier de chansons. Parmi elles, j’en ai choisi deux que j’aime particulièrement. Il s’agit de deux chansons écrites et composées par Michel Berger.
La première date de 1981: Diego. On peut penser que l’auteur y dénonce les dictatures sud-américaines des années 80. Ce titre a déjà été chanté en 1981 par France Gall, l’épouse de Michel Berger, et par Michel Berger lui-même en 1983. Johnny le reprend en 1990. Il lui donne une atmosphère différente de celle d’origine, plus de puissance et d’intensité.

Derrière des barreaux
Pour quelques mots
Qu’il pensait si fort
Dehors il fait chaud
Des milliers d’oiseaux
S’envolent sans effort
Quel est ce pays
Où frappe la nuit
La loi du plus fort ?
Diego, libre dans sa tête
Derrière sa fenêtre
S’endort peut-etre…
Et moi qui danse ma vie
Qui chante et qui rit
Je pense à lui
Diego, libre dans sa tête
Derrière sa fenêtre
Déjà mort peut-être…

La seconde a été composée en 1985, également par Michel Berger. Ce dernier connaît l’admiration de Johnny pour le dramaturge(4) américain, auteur de Un tramway nommé désir, La chatte sur un toit brûlant ou encore La ménagerie de verre. Il lui écrit cette chanson qui restera l’une des préférées du public français.

On a tous
Quelque chose en nous de Tennessee
Cette volonté de prolonger la nuit
Ce désir fou de vivre une autre vie
Ce rêve en nous avec ses mots à lui
Quelque chose de Tennessee
Cette force qui nous pousse vers l’infini
Y a peu d’amour avec tell’ment d’envie
Si peu d’amour avec tell’ment de bruit
Quelque chose en nous de Tennessee
Ainsi vivait Tennessee
Le cœur en fièvre et le corps démoli
Avec cette formidable envie de vie
Ce rêve en nous c’était son cri à lui

Johnny Hallyday restera dans la mémoire des Français comme une véritable légende.

Lexique
1. deuil (n. m.s.) : période après la mort de quelqu’un
2. funérailles (n. f.p.) : cérémonie pour célébrer une personne qui vient de mourir
3. bouffée (n. f.s.) : dose, quantité
4. dramaturge (n. m.s.) : auteur de pièces de théâtre

téléchargez gratuitement la version imprimable de Musique

Je souhaite recevoir la newsletter