Jean-Honoré Fragonard, peintre de la légèreté

par Daphné Brottet

Souvenez-vous, chers lecteurs, nous avons évoqué précédemment le peintre Watteau à propos des Scènes galantes (LCF n°11 page 6). Pour ce nouveau numéro, voici un autre artiste tout aussi célèbre dans ce genre. L’un de ses tableaux est d’ailleurs l’un des plus connus en France : Les hasards heureux de l’escarpolette. Ce tableau du XVIII siècle est plus souvent appelé L’escarpolette, c’est une abréviation. En effet, l’escarpolette est une balançoire(1).

Fragonard,_The_SwingCette œuvre (huile sur toile) peinte vers  1768, représente une scène libertine(2). Elle montre une jeune femme en robe de satin rose et jupons(3) blancs sur une balançoire. Elle est lancée vers le ciel. Elle laisse voir ses jambes (et plus encore !) à l’homme qui se situe face à elle. Cet homme est son mari (ou son amant). Il est également le  commanditaire(4) de la peinture. Dans les airs, l’escarpin(5) délicat s’envole et conduit notre regard vers une sculpture qui surplombe(6) la scène. Il s’agit d’un ange qui pose son index sur ses lèvres et semble dire « Chut ! ».
La première lecture de ce tableau propose une construction triangulaire constituée de la femme se balançant, de l’ange immobile et de l’homme quasi allongé dans les feuilles, se réjouissant du spectacle offert par sa belle. Mais, à bien y regarder, ce qui rend la scène plus érotique et licencieuse(7), c’est la deuxième lecture que l’on peut faire du tableau. Cette autre lecture révèle une construction triangulaire également car elle est créée par la présence d’un troisième homme, dans l’ombre. Il est placé derrière la jeune femme. IlJean-Honoré_Fragonard tient les lianes(8) attachées à l’escarpolette pour la faire revenir à lui. La scène se déroule donc entre ces deux hommes à terre, et cette femme suspendue dans les airs. Ces trois personnages semblent joyeusement se divertir dans une forêt luxuriante(9).

Avec cette œuvre, Fragonard apporte une note plus audacieuse au genre des fêtes galantes, après Watteau. Elle est souvent associée à la littérature libertine d’avant la Révolution française. Ajoutons que la touche à la fois fluide et fougueuse de ce peintre ne laissera pas insensibles les impressionnistes.

Les hasards heureux de l’escarpolette, 1767 – 1769,
Jean Honoré Fragonard, Wallace Collection, Londres

1. balançoire (n. f.s.) : siège accroché à une branche d’arbre par 2 cordes
2. libertine (adj. f.s.) : érotique, aux mœurs légères
3. jupons (n. m.p.) : jupes légères que l’on met sous la jupe principale
4. commanditaire (n. m.s.) : celui qui a commandé, ordonné
5. escarpin (n. m.s.) : type de chaussure de femme
6. surplombe (v. surplomber) : a une position dominante
7. licencieuse (adj. f.s.) : contraire à la pudeur, aux bonnes  mœurs
8. lianes (n. f.p.) : cordes naturelles
9. luxuriante (adj. f.s.) : dense, épaisse