Médecin

Par le Centre de langue française de la
CCI Paris Île-de-France

Spécialisé dans l’enseignement du français professionnel, le Centre de langue française de la CCI Paris Île-de-France est heureux de soutenir la rubrique « Focus sur un métier ».
Chaque mois, nous mettons en lumière un métier appartenant à l’une des filières que le Centre de langue française développe. En octobre, la santé : nous avons choisi de vous présenter le métier de médecin.

Le métier
Il n’est bien sûr pas utile de présenter le métier de médecin. Tout le monde a eu, un jour ou l’autre, à faire appel à lui. Mais il faut tout de même expliquer comment fonctionne cette profession en France.
Le médecin peut officier(1) en tant que travailleur indépendant, salarié ou encore dans le cadre hospitalier. Dans le premier cas, il fait partie des professions libérales, c’est-à-dire qu’il est son propre patron. Il reçoit dans son cabinet et il est libre de fixer ses plages horaires de réception, ses visites à domicile et même, dans certains cas, ses tarifs.
En effet, si le médecin choisit d’être inscrit dans le secteur (1), il va appliquer les tarifs proposés par la Sécurité sociale et le patient(2) sera totalement remboursé du montant de la visite (excepté une franchise de 1€ par visite), c’est-à-dire 23€ pour une consultation. En revanche, le médecin peut aussi opter pour le secteur 2, «conventionné à honoraires libres» : dans ce cas, il décide lui-même de ses tarifs. Le patient sera toutefois remboursé sur la base des tarifs fixés par la sécurité sociale ; il devra donc payer la différence de sa poche(3), à moins qu’il ait une assurance médicale complémentaire qui prenne en charge ce dépassement.
Il faut noter qu’actuellement, en raison du numérus clausus (nombre d’étudiants maximum acceptés dans cette filière), la France manque de médecins. C’est pourquoi de plus en plus de médecins viennent d’autres pays d’Europe, notamment de Roumanie.
De plus, les médecins ne sont pas répartis régulièrement dans le pays : certaines zones, comme la région parisienne, PACA, ou encore l’Aquitaine, possèdent un réseau de médecins très dense alors que des départements comme le Loiret ou le Pas-de-calais sont beaucoup moins bien pourvus(4). Parfois, on parle même de «désert médical», c’est-à-dire une zone dans laquelle il n’y a pas de médecin ou d’hôpital.

La formation
La formation est extrêmement longue : il y a tout d’abord une première année PACES (première année commune aux études de santé). Un concours, assez difficile, clôture cette année : seuls 20% des étudiants accèdent aux études de médecine. Deux années se passent ensuite sur les bancs de l’université. Puis trois ans en «externat», c’est-à-dire en milieu hospitalier. L’ «internat» complète la formation et dure de trois à cinq ans selon la spécialité choisie

Diplôme de français professionnel médical B2 & relations internationales B1
Le DFP médical B2 certifie que le candidat est capable de communiquer en français dans des situations relevant d’une activité professionnelle en milieu médical, de manifester une connaissance élargie du lexique médical. Il valide une compétence en français de niveau B2 sur le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues (CECRL)

Public
Le DFP médical B2 s’adresse à toute personne exerçant ou se préparant à exercer une profession médicale, ou éventuellement paramédicale, travaillant ou souhaitant travailler avec des professionnels de la santé francophones et/ou sur des documents médicaux rédigés en français.

Utilisateurs
Entreprises ou institutions souhaitant s’assurer des compétences de leurs collaborateurs ou futurs collaborateurs à communiquer en français dans le secteur médical.
Etudiants et/ou individuels ayant besoin d’une certification officielle de leurs compétences en français pour valider et/ou compléter un diplôme académique ou disposer d’un diplôme adapté aux exigences du monde professionnel, reconnu par de multiples entreprises.
Ecoles ou Universités qui souhaitent valider un niveau de français à la sortie de filières professionnelles.

Le lexique
La visite
le cabinet du médecin
la consultation : visite chez le médecin
la salle d’attente
la carte Vitale : document administratif
les honoraires : salaire du médecin
la table d’examen
une ordonnance : liste des médicaments
une prescription
la posologie : quantité et fréquence des médicaments que l’on doit prendre
un médicament
un comprimé : médicament compacté
une gélule : petit réservoir en gélatine contenant un médicament sous forme de poudre
une ampoule : petit réservoir de verre contenant un médicament sous forme liquide
un sachet : petit sac en papier contenant un médicament sous forme de poudre
une piqûre : dispositif médical pour administrer une injection

Le patient
avoir mal au ventre, au pied, à l’estomac
avoir une migraine = avoir mal à la tête
avoir de la température / de la fièvre = avoir une température corporelle supérieure à 38°
s’évanouir = perdre connaissance
vomir = recracher le contenu de l’estomac
se casser la jambe, le poignet
se faire opérer = subir une opération chirurgicale
passer des examens médicaux / des radios / une échographie

téléchargez gratuitement la version imprimable de Focus

Je souhaite recevoir la newsletter