Les festivals se mettent au vert

Les festivals se  mettent au vert

Par Axelle Négrignat

L’été va bientôt arriver et apporter avec lui son lot de festivals. Ces rendez-vous de plus en plus populaires ont depuis plusieurs années à cœur de ne pas laisser de côté les enjeux environnementaux.
Trier les déchets, favoriser l’utilisation de gobelets consignés, encourager les modes de transport doux ou encore distribuer des cendriers de poche, de nombreux festivals français font cela depuis déjà longtemps, en particulier les festivals de musique. Toutefois, seuls certains sont véritablement engagés dans une démarche écologique et tentent d’aller plus loin afin de concilier culture et amour de la nature. N’oublions pas qu’une fois les scènes démontées et les artistes rentrés chez eux, les festivals laissent des terrains qui ont bien souffert d’avoir été piétinés par des milliers de spectateurs pendant deux ou trois jours. C’est pourquoi « We love green », festival de musique qui a lieu en juin dans le bois de Vincennes, se veut le chantre(1) de l’événementiel responsable. Avec une scène éclairée par l’énergie solaire captée pendant les deux jours de concerts, ses ampoules basse consommation et ses toilettes sèches, il mérite amplement(2) son titre de festival le plus écolo de France. Et il va même plus loin en relevant le pari osé de proposer une vaisselle 100% compos-table et compostée et des points d’eau gratuits. Et, cerise sur le gâteau, son implantation au cœur du Bois de Vincennes bannit(3) tout simplement la voiture de l’événement, puisqu’il n’y a aucun parking !

Côté théâtre, son plus illustre représentant, le festival d’Avignon, a également pris conscience de son impact environnemental et met en place des mesures pour que la ville ne ressorte pas exsangue(4) de ces trois semaines d’ébullition artistique. Cependant, quand on sait que ce sont plus de mille compagnies qui, dans le festival off, distribuent, chacune, en moyenne huit-mille-cinq-cents tracts et posent quatre-cents affiches, on peut se demander si l’utilisation de papier recyclé ou issu de forêts gérées durablement permet vraiment de parler de communication responsable… L’engagement des festivals au sein d’une démarche éco-responsable n’en est malheureusement qu’à ses balbutiements(5) et doit être renforcé. Il ne tient également qu’à nous de devenir les spectacteurs de ce changement…

Lexique

1. chantre (n. m.s.) : défenseur principal, représentant

2. amplement (adv.) : vraiment

3. bannit (v. bannir) : supprime

4. exsangue (adj. f.s.) : épuisée

5. balbutiements (n. m.p.) : débuts

 

téléchargez gratuitement la version imprimable de LCFF63-ENVIRONNEMENT.pdf

Je souhaite recevoir la newsletter