Dunkerque le grand port français de la Mer du Nord

Par Marie-Laurence Meckler-Leluc

Troisième port de commerce de l’Hexagone après Marseille et Le Havre, ville de marins irriguée(1) par une multitude de bassins et canaux, Dunkerque est imprégnée dans ses murs et dans son âme de la culture flamande qu’elle partage avec la Belgique, sa voisine. Située dans le département du Nord sur la Côte d’Opale, Dunkerque est célèbre à travers toute la France pour son carnaval pittoresque qui attire chaque année des milliers de participants.

Un peu d’Histoire
Il y a un millénaire, Dunkerque n’était qu’un village de pêcheurs établi à proximité d’un banc de sable. La construction d’une chapelle a donné plus tard son nom au lieu, issu des mots néerlandais « duin » (dune) et Romainberth« kerk » (église). Développée autour de son port et bénéficiant d’une ouverture privilégiée sur la mer du Nord, Dunkerque a été très convoitée(2) par le passé. Elle a ainsi appartenu, à différentes périodes, au Comté de Flandre, aux royaumes d’Espagne, d’Angleterre et de France. En 1662, la ville est devenue définitivement française et l’architecte Vauban en a fait une place forte(3). On l’appelle
encore « la cité de Jean Bart » en référence au célèbre corsaire qui y a vécu à cette époque. A la Révolution, suite à l’interdiction des cultes, Dunkerque a pris brièvement le nom de « Dune(4) Libre ». La ville a été fortement marquée par les deux guerres mondiales et a été le théâtre d’opérations militaires de grande envergure(5).

À voir absolument
Le carnaval, bien sûr ! A l’origine, ce temps fort de la vie dunkerquoise était réservé aux pêcheurs avant leur départ pour de longues semaines en mer. En hiver, durant deux mois et demi, les générations et les classes sociales se mélangent pour faire la fête du matin au soir. Au son de la fanfare, on défile dans les rues en se tenant par les coudes, serrés les uns contre les autres pour se réchauffer et chanter des refrains traditionnels. On se régale des harengs lancés dans la foule, on se déguise(6) avec des habits et accessoires extravagants(7) et on se moque des conventions(8). Le carnaval de Dunkerque est l’un des plus originaux de France, il faut le vivre pour comprendre !

Quand vous aurez repris votre souffle, montez auWelleschik beffroi(9) de Saint-Eloi (vous êtes chanceux, il y a un ascenseur). Au sommet de cette tour typique du nord, un superbe panorama sur le port, les toits et les maisons flamandes vous attend.
Si vous souhaitez en apprendre davantage sur la place stratégique occupée par Dunkerque dans le déroulement de la Seconde guerre mondiale, la visite au Mémorial du souvenir, riche en collections d’objets et maquettes, répondra à toutes vos questions. A l’abri d’un beau bâtiment, le Musée portuaire présente quant à lui l’histoire maritime de Dunkerque et la vie des hommes de la mer du Nord de façon très pédagogique. Pour approfondir la découverte du port, offrez-vous une croisière commentée en bateau.
L’artiste qui sommeille en vous appréciera sans doute les œuvres du FRAC (Fonds Régional d’Art Contemporain) ou encore le jardin de sculptures du LAAC (Lieu d’Art et d’Action Contemporaine). S’il vous reste du temps, allez saluer les animaux du zoo de Fort Mardyck, certes petit mais très sympathique.

Lexique
1. irriguée (adj. f.s.) : arrosée, parcourue de canaux
2. convoitée (adj. f.s.) : désirée, voulue
3. place forte (n. f.s.) : ville protégée par de grandes murailles
4. dune (n. f.s.) : petite colline de sable
5. envergure (n. f.s.) : taille
6. se déguise (v. se déguiser) : porte des vêtements inhabituels
7. extravagants (adj. m.p.) : fous, fantaisistes, bizarres
8. conventions (n. f.p.) : règles et règlements
9. beffroi (n. m.s.) : clocher
10. remparts (n. m.p.) : très grands murs qui entourent une ville
11. plaisante (adj. f.s.) : agréable
12. marais (n. m.p.) : zones où la terre et l’eau sont mélangés
13. falaises (n. f.p.) : montagnes qui tombent à la verticale

téléchargez gratuitement la version imprimable de LCF N°37 Tourisme

Je souhaite recevoir la newsletter