Les pieds dans l’eau, chapitre 2

Stéphanie Grousset-Charrière

Tandis que Louisa s’affairait(1) dans la cuisine, Alessio se releva. Faisant le tour de la pièce, il ouvrait les tiroirs et les portes de l’armoire, du confiturier, de la bibliothèque. Il lisait quelques documents et tripotait(2) les rares objets qu’il trouvait.

« – Regarde, Marius ! lança-t-il en brandissant une photographie des deux frères en culottes courtes. C’était l’époque où tu étais plus grand que moi…
– Tu as peut-être quelques centimètres de plus, mais ça ne signifie pas que tu es plus grand ! »

Louisa déposa un grand plateau de cuivre sur la table basse en bois massif. Les verres de cuisine étaient assortis aux bols dans lesquels elle avait disposé les biscuits selon leurs parfums.
« – Ici, vous avez les biscuits au chocolat, là au citron et ceux-ci sont à la vanille.
– Bien, Louisa. Alors, que deviens-tu ici ? demanda Alessio.
– Je… Ça va.
– Quand je pense à toutes ces années que tu as passées à leur chevet(3)…, soupira Marius. Que fais-tu de tes journées maintenant ?
– Et bien, je suis très occupée avec la propriété, il faut sans cesse ranger, nettoyer. La poussière revient constamment dans ces vieux mas(4). Et puis, il y a aussi le tri à faire dans les chambres de Papa et Maman. Ils avaient accumulé(5) tellement de choses… J’ai dû faire beaucoup de ménage, de réorganisation…
– C’est flagrant(6), dit Marius.
– C’est le moins que l’on puisse dire, renchérit(7) Alessio. Il n’y a plus rien qui dépasse ! A l’époque, on ne se savait même plus qu’il y avait des meubles sous les monticules(8) de paperasses(9) et de babioles(10) que les parents entassaient(11) partout. Tu as tout jeté ?
– Oh non, les rassura Louisa, j’ai juste fait du rangement. J’ai trié les papiers dans des porte-documents, classés selon leurs sujets ; les livres sont maintenant dans l’ordre alphabétique des noms de leurs auteurs ; et puis j’ai réuni les objets par familles : les bibelots(12) pieux(13), les souvenirs de voyages, les…
– D’accord, l’interrompit Alessio, mais qu’est-ce que tu as fait des carnets de comptes du père ?
– Ils sont dans son bureau, alignés par année, de manière chronologique.
– C’est le plus important ! C’est là que figurent(14) tous les codes d’accès aux comptes bancaires. »

Lexique :

1. s’affairait (v. s’affairer) : était occupée
2. tripotait (v. tripoter) : touchait avec nervosité
3. à leur chevet : auprès d’eux
4. mas (n. m.p.) : maisons (en langue provençale)
5. avaient accumulé (v. accumuler) : avaient gardé
6. flagrant (adj. m.s.) : évident, qui se voit clairement
7. renchérit (v. renchérir) : ajouta
8. monticules (n. m.p.) : tas
9. paperasses (n. f.p.) : papiers, documents
10. babioles (n. f.p.) : petits objets sans valeur
11. entassaient (v. entasser) : gardaient et mettaient en tas
12. bibelots (n. m.p.) : petits objets de décoration
13. pieux (adj. m.p.) : religieux
14. figurent (v. figurer) : se trouvent, sont

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.