Archives pour la catégorie GASTRONOMIE

Brochettes d’été

Par Florence Teste

Ca y est, l’été est là. Les premières chaleurs, les vacances en perspective. Alors, on n’a pas envie de plats trop lourds, trop gras, trop riches. On préfère les salades fraîches, les mousses légères, les grillades savoureuses. Si vous avez la chance de disposer d’un grill, ce mois-ci, je vous propose de faire des brochettes. Des brochettes en entrée, des brochettes en plat principal, des brochettes pour le dessert ! Bien sûr, faire des brochettes, il n’y a pas plus simple ! La difficulté réside finalement dans le choix des aliments à assembler.
Si vous n’avez pas de grill, vous pouvez aussi réaliser ces recettes dans un four ou encore avec une poêle.

Pour lire la suite …

Pour les petits et… les grands

Par Florence Teste

Le hérisson

Ce soir, vous recevez du monde et avez encore mille choses à faire. Cette recette allie la cuisine et les travaux manuels : vous pourrez ainsi occuper les enfants tout en valorisant leur participation à la préparation de la soirée.

Le matériel : 

  • un plateau
  • un gros fruit ou légume (selon la saison) : pastèque, melon, pamplemousse, courge, …
  • du papier aluminium
  • des piques en bois de longueurs différentes (5, 10, 15 cm)
  • un citron

Les ingrédients

Tout ce qui est assez solide pour pouvoir être piqué sur une petite brochette :
– des légumes (concombre, poivron, chou-fleur, tomates, tomates-cerises, radis, …)
– des olives (noires ou vertes)
– du rôti de porc, des saucisses
– de la charcuterie en tranches fines (jambon cuit ou cru, viande des Grisons, bresaola, saucisson,
mortadelle, …)
– des fruits de mer (crevettes, moules décortiquées, …), du surimi, de l’anchois
– du fromage (billes de mozarella, cubes de feta, de gruyère ou tout autre fromage à pâte un peu solide)
des fruits (ananas, melon, pastèque, pruneau d’Agen, orange, mandarine, abricots, …)
Attention : je vous déconseille d’utiliser des pommes, des poires, des bananes, des avocats ou des artichauts car après quelques minutes, ils noircissent. La présentation pourrait être moins jolie

La préparation

1. Coupez le gros fruit en deux pour former deux demi-sphères. Si la couleur et la surface sont lisses et jolies, vous pouvez les laisser apparentes. Si ce n’est pas le cas, recouvrez-les de papier d’aluminium. Posez chacune d’elles (selon le nombre de convives(1)) sur un plateau, face plate dessous.
2. Il faut maintenant découper tout ce qui est trop gros pour former plus qu’une bouchée. Selon l’âge des enfants avec qui vous cuisinez, faites vous-même tout ce qui demande la manipulation d’un couteau : découpez de petits cubes dans le rôti de porc, la tomate, le concombre, le surimi, le fromage, l’ananas, l’abricot, etc.
Vous pouvez demander aux enfants de former des billes(2) avec une cuillère spéciale dans le melon et la pastèque ; de séparer les tranches d’orange et de mandarine ; de former de petits rouleaux avec la charcuterie, les anchois.
3. Piquez ensuite un seul élément sur les plus petites piques : des cubes de fromage, une olive, un radis, etc. Sur les moyens, enfilez deux éléments :
par exemple, une crevette et une tomate-cerise. Sur les grands, vous pouvez en mettre trois ou quatre. Pensez à assortir les goûts mais aussi les couleurs.
4. Coupez le citron en deux dans le sens de la longueur afin de représenter la tête du hérisson. Posez-la contre le demi-gros fruit qui servira de base. Piquez-y deux petits morceaux d’olives noires pour les yeux et un pour le museau.
5. Quand toutes les piques sont prêtes, piquez-les verticalement dans le gros fruit en formant des lignes régulières et parallèles et en partant du côté de la tête pour aller vers la queue.

Les sucettes au chocolat

Si vous avez un petit reste de gâteau (gâteau au yaourt, biscuit de Savoie, gâteau marbré, …), voilà une recette à faire avec les enfants pour un résultat amusant !

Ingrédients

  • 150 gr de gâteau
  • 100 gr de pâte à tartiner, type Nutella
  • 100 gr de chocolat noir à pâtisser
  • des décorations de gâteau : perles de sucre colorées, poudres, etc.
  • une douzaine de bâtonnets en bois (ou en plastique)

Préparation

1. Faites ramollir(3) le Nutella au micro-ondes
2. Emiettez(4) le reste de gâteau, mélangez-le à la pâte à tartiner.
3. Avec les mains, formez des boules de la grosseur d’une noix et plantez-y verticalement les bâtonnets en bois.
4. Mettez à refroidir pendant quelques heures au réfrigérateur.
5. Faites fondre le chocolat au bain-marie ou au micro-ondes. Trempez-y les sucettes et décorez-les suivant votre imagination.
Les enfants seront ravis de former les boules avec les mains, d’y mettre les bâtonnets puis de les décorer.

Lexique

1. convives (n. m.p.) : invités
2. billes (n. f.p.) : petites boules
3. ramollir (v.) : devenir mou
4. émiettez (v. émietter) : écrasez en petits morceaux

téléchargez gratuitement la version imprimable de Cuisine 61

Je souhaite recevoir la newsletter

Quel accord vin/dessert ?

Vous avez préparé un délicieux repas et trouvé pour chaque plat le vin qui s’accordait parfaitement. Très bien ! Et voilà le dessert ! Mais… que boire avec le dessert ? Bien sûr, la solution de facilité, c’est le champagne. Le champagne se marie avec tout, n’est-ce pas ? Mais nous avons recherché pour vous d’autres accords qui magnifieront(1) encore plus les saveurs de vos desserts.
De manière générale, on peut dire que les desserts s’entendent bien avec les vins sucrés du sud de la France, plutôt des blancs, des vins qui ont profité d’un grand ensoleillement et de peu d’eau. Mais pas uniquement : les « vendanges tardives » d’Alsace (vin fait avec du raisin récolté en novembre), le pineau des Charentes, le crémant (un vin effervescent(2) mousseux), le macvin du Jura (un vin de « liqueur », c’est-à-dire un assemblage de moût(3) et d’eau de vie(4)), tous ces vins accompagnent avantageusement les desserts. Certains vins rouges sont particulièrement bien adaptés au chocolat et les rosés aux gâteaux plus sophistiqués.

Les tartes
Il existe des dizaines de sortes de tartes, en particulier aux fruits. Elles se marient parfaitement avec les vins blancs doux ou moelleux, plutôt jeunes, comme un Banyuls blanc ou ambré (Roussillon), un Riesling vendanges tardives (Alsace) ou encore un muscat de Frontignan (Languedoc).

Les crêpes
En Bretagne, on boit du cidre(5) avec les crêpes. Mais vous devriez aussi essayer avec un crémant de Die (Drôme, vallée du Rhône) ou d’Alsace, un macvin du Jura blanc ou un Vouvray pétillant (Indre-et-Loire, dans le Centre). Les crêpes flambées, elles, sont délicieuses avec un pineau des Charentes blanc (Ouest).

Les desserts aux œufs
Les desserts aux œufs comme les flans peuvent être accompagnés d’un floc de Gascogne blanc (Sud-ouest) ou d’un Agenais blanc surmûri (Sud-ouest). L’île flottante sera parfaite avec un Hermitage vin de paille (Rhône) et un pain perdu à la cannelle avec un Banyuls grand cru (Roussillon).

Les gâteaux
Pour la charlotte aux fraises, l’association avec un muscat de Beaumes-de-Venise rosé (Vaucluse) ou un vin de Savoie pétillant rosé est tout à fait indiquée. Et pour un gâteau au café comme le moka aux amandes, optez pour un crémant d’Alsace rosé.

Le chocolat

Le chocolat de manière générale se marie parfaitement avec le vin rouge. Il faut qu’il soit légèrement doux, comme un Périgord Vin de Domme rouge (Sud-ouest) ou un Maury grenat (Roussillon).

Bien sûr, il faut consommer ces vins avec modération mais vous verrez, un accord mets / vin réussi peut rendre votre dessert inoubliable !

Lexique
1. autodidacte (n. m.s.) : personne qui apprend par elle-même, sans professeur
1. magnifieront (v. magnifier) : sublimeront, renforceront
2. effervescent (adj. m.s.) : qui produit de petites bulles
3. moût (n. m.s.) : mixture obtenue par pressage du raisin
4. eau-de-vie (n. f.s.) : boisson alcoolisée obtenue par distillation
5. cidre (n. m.s.) : boisson alcoolisée fabriquée à partir de pommes

téléchargez gratuitement la version imprimable de VIN 53

Je souhaite recevoir la newsletter