Biarritz, entre Pyrénées et océan

par Mélanie Hernandez

La tête dans la montagne et les pieds dans le sable, voici une situation géographique qui promet une grande richesse culturelle. Lieu favori de l’impératrice Eugénie, la station balnéaire1 est aujourd’hui principalement tournée vers le tourisme et les loisirs. Cette ville sportive où on pratique le surf, la cesta punta(2) et le rugby propose tant d’activités qu’il est impossible de s’y ennuyer !

Un peu d’Histoire
On trouve de rares traces d’une occupation humaine datant de la préhistoire et peu de vestiges(3) de l’antiquité, contrairement à la voisine Bayonne qui était bien plus importante. D’ailleurs, au Moyen Âge, Biarritz n’existait que grâce aux échanges commerciaux qu’elle entretenait avec Bayonne. On trouve cela étonnant aujourd’hui mais les pêcheurs biarrots4 ont chassé les baleines jusqu’au XVIIIe siècle. L’histoire de Biarritz s’est surtout faite à partir du XIXe siècle. Napoléon III fait construire un palais pour son épouse Eugénie
tombée amoureuse de la ville. Toutes les têtes couronnées d’Europe prennent alors beaucoup de plaisir à se rendre dans la station balnéaire. On dit alors que Biarritz est « la reine des plages et la plage des rois ». Avant la Première guerre mondiale, beaucoup d’Anglais y vivent ou s’y rendent en vacances, alors le golf et les courses hippiques, activités typiquement britanniques, trouvent leur place dans la cité. Malheureusement, Biarritz est bombardée pendant l’occupation allemande de la Seconde guerre mondiale.
Le surf fait son entrée sur les plages biarrotes à la fin des années 50. Le succès est rapide car ce sport est à la mode, les vagues sont au rendez-vous et le cadre magnifique. C’est le retour des grandes fêtes dans les belles maisons, une véritable renaissance pour la ville.

À voir absolument
Lors de votre séjour à Biarritz, un point incontournable vous attend au bout d’une passerelle(5) en métal conçue par Gustave Eiffel lui-même (créateur de la Tour Eiffel) et rénovée il y a quelques années : le Rocher de la Vierge. La passerelle passe au dessus de la mer et conduit à un rocher offrant un panorama exceptionnel sur la côte. Attention, si vous avez le vertige ou si la tempête approche, mieux vaut s’abstenir(6) !
Juste en face du Rocher de la Vierge, vous trouverez l’aquarium de Biarritz, aussi appelé Musée de la mer. J’avoue que je ne suis pas habituellement passionnée par ce genre de visite, cependant j’ai été très agréablement surprise. La diversité des espèces aquatiques, le bassin des requins et celui des méduses ont contribué à la réussite de la visite, sans oublier bien sûr le repas des phoques. Il est donné à 10h30 et à 17h, un moment très sympathique pour les petits comme pour les grands !
De l’aquarium, vous pouvez partir en balade sur le plateau de l’Atalaye. Un point culminant(7) offre une très jolie vue sur le port de pêche, nombreux sont ceux qui disent que c’est le plus beau promontoire(7) de toute la ville.
Pour compléter votre découverte de la ville, je vous suggère un petit tour par les Halles, avenue Victor Hugo. C’est un marché couvert. Là, vous entendrez chanter les accents régionaux, vous découvrirez les produits du terroir tels que les fameux piments d’Espelette, les fromages de brebis, les charcuteries basques, etc. Un festival de couleurs, de senteurs et d’arômes, vos papilles(8) apprécieront sans aucun doute !

Et autour
En direction de la frontière espagnole, vous arriverez à St Jean-de-Luz. Cette petite ville de 14 000 habitants possède des plages tranquilles, protégées de la fureur des océans par la rade(9), ce qui en fait une destination privilégiée des familles. Les commerces de la rue Gambetta ouvrent même le week-end, ce qui explique qu’il y a toujours beaucoup d’animation. Parcourez le Sentier du littoral de la station balnéaire : c’est un ancien chemin des douanes(10) sur lequel on peut partir en randonnées de différents niveaux et longueurs. Tout au long de votre marche, admirez la beauté sauvage du littoral basque.
À 10km de là, le petit train de la Rhune datant de 1924 vous conduira à 900 mètres d’altitude pour contempler les Pyrénées et l’océan Atlantique. Durant l’ascension(11) qui dure 35 minutes, vous observerez les animaux qui peuplent la montagne : les pottoks (petits poneys basques vivant en totale liberté), les brebis et les vautours.

Lexique
1. station balnéaire : ville en bord de mer
2. cesta punta : sport (pelote basque)
3. vestiges (n. m.p.) : restes très anciens
4. biarrots /-tes (adj. p) : qui viennent de Biarritz
5. passerelle (n. f.s.) : petit pont réservé aux personnes
6. s’abstenir (v.) : ne pas faire
7. point culminant/promontoire : endroit situé en hauteur
8. papilles (n. f.p.) : organes du goût
9. rade (n. f.s.) : bassin aux eaux calmes
10. douanes (n. f.p.) : police des frontières
11. ascension (n. f.s.) : montée

téléchargez gratuitement la version imprimable de Tourisme n°32

Je souhaite recevoir la newsletter