Ajaccio,sur l’Île de beauté

par Mélanie Hernandez

Située dans la partie sud de la Corse, Ajaccio comptait en 2011 presque 67 000 habitants. Tous ont la chance de profiter durant toute l’année d’une météo agréable malgré un peu de vent, de belles plages et d’un cœur de ville culturellement riche.

Un peu d’histoire…

D’importantes découvertes archéologiques permettent de situer la naissance de la ville à l’époque romaine, vers le IIe siècle.  Au  XVe siècle, après une période difficile où la cité avait presque disparu, les Génois(1) ont décidé de la reconstruire. C’est donc à eux que nous devons son développement jusqu’à ce qu’elle devienne française, en 1769. Napoléon Ier, qui était originaire d’Ajaccio, finit par en faire la capitale de l’île.  Aujourd’hui, l’île est divisée en deux départements :
Bastia est la capitale de la Haute Corse et Ajaccio la capitale de la Corse du sud.

© Antoine Dupin
© Antoine Dupin

A voir absolument…

Je vous parlais de Napoléon Bonaparte ; ce personnage historique est encore très présent dans la ville. Vous trouverez un musée qui lui est consacré dans la maison où il est né, ainsi que d’autres monuments le concernant. Les amateurs de peinture apprécieront le musée Fesch qui abrite une très importante collection de tableaux italiens de la
Renaissance.
La vieille ville et le quartier Borgu offrent des accents très médi-
terranéens avec de petites rues typiques(2) et des maisons colorées. Je dois avouer que c’est la partie de la ville que je préfère. Ensuite, je vous conseille de vous éloigner(3) un peu, de partir à la découverte de jolies plages, de petites criques(4), de villages pittoresques(5) juste à côté, à l’intérieur des terres. La Corse est tellement belle et tellement variée qu’il serait dommage de rester trop longtemps au même endroit. Partez vous promener sur la route des Sanguinaires, ce site protégé «Natura 2000» est le paradis de nombreuses espèces d’oiseaux et de plantes rares.

Et autour…

Je vous invite à descendre un peu plus au sud, direction Propriano. La ville est bien plus petite mais elle est charmante. J’ai le souvenir d’une promenade en bateau avec un guide plein d’humour qui nous a fait découvrir des sites magnifiques.

© JeanPol Grandmont
© JeanPol Grandmont

Pour un repas typiquement corse, je vous conseille de vous arrêter au restaurant Chez Antoine, à Olmetto. Un très bon accueil vous sera réservé et vous découvrirez une cuisine de qualité pour un prix raisonnable.

Les Corses…

Tout le monde vous le dira, les Corses ont souvent un fort caractère ! Ils aiment leur île et y sont très attachés. Tout comme à leur langue régionale (vous verrez qu’ils ont un accent bien particulier), leurs produits (charcuterie et fromage), leur histoire… bref, toute leur culture ! Pensez que chaque été, près de trois millions de touristes débarquent sur l’île. Deux millions viennent « du continent » (la France), et un million arrivent de l’étranger. Ce n’est pas étonnant qu’ils fassent tout pour préserver leur identité. On vous dira aussi que les Corses sont lents et paresseux(6). Lorsqu’un humoriste imite un Corse, il adopte systématiquement cet accent si particulier et parle très lentement. Mais… attention aux idées reçues(7) !

Lien : https://www.touristmaker.com/france/corsica/

1. Génois (n. m.p.) : personnes originaires de Gênes, ville d’Italie
2. typiques (adj. f.p.) : caractéristiques, de style régional
3. éloigner (v.) : partir loin
4. criques (n. f.p.) : petites plages entourées de rochers
5. pittoresques (adj. m.p.) : typiques, folkloriques
6. paresseux (adj. m.s.) : fainéants, qui n’aime pas faire d’effort
7. idées reçues : clichés

téléchargez gratuitement la version imprimable de Tourisme N°16

Je souhaite recevoir la newsletter