Le tour de France des pâtisseries

Avez-vous lu Le tour de Gaule d’Astérix ? Dans cette bande dessinée de René Goscinny et Albert Uderzo sortie en 1965, le petit Gaulois Astérix et son grand et gros compagnon Obélix lancent un défi à Jules César : ils feront le tour de la Gaule et lui rapporteront quelques spécialités gastronomiques de chacune des régions traversées. Les pruneaux d’Agen, la saucisse de Toulouse, les quenelles de Lyon, les bêtises de Cambrai seront autant de preuves que Jules César ne réussira jamais à priver(1) les Gaulois de leur liberté. A mon tour de vous faire faire un tour de France des pâtisseries.

Le flan parisien
Vous connaissez certainement le flan puisque c’est un dessert qui existe dans de nombreux pays du monde, comme au Portugal, en Grande-Bretagne ou encore en Chine. Le flan parisien, lui, est un mélange d’œufs, de sucre et de lait, comme tous les flans, mais il est cuit sur une pâte brisée, ce qui en fait une sorte de tarte. C’est un dessert très populaire, très peu cher, que l’on trouve en France dans presque toutes les boulangeries.

Le kouglof
Ce gâteau trouverait son origine en Autriche et aurait été mis à la mode en France par la reine Marie-Antoinette au XVIIIe siècle. Son nom à consonance(2) allemande évoque une région frontalière(3) : l’Alsace. C’est un gâteau à pâte levée, parfumé au rhum et aux raisins, ce qui fait qu’il est également dégusté avec le thé ou le café. Sa forme est très caractéristique : haute, cannelée(4), avec un trou au centre.

Le gâteau aux noix
Où produit-on des noix en France ? Dans le Dauphiné, c’est-à-dire la région de Grenoble, au nord des Alpes. Cette tourte(5) fourrée(6) de miel, de caramel et d’une crème faite à base de noix représente bien la spécificité de ce produit local.

La tropézienne
Tout le monde a déjà entendu parler de Saint-Tropez, n’est-ce pas ? Ce petit point sur la Côte d’Azur n’était qu’un village de pêcheurs jusqu’à ce que Brigitte Bardot s’y installe dans les années cinquante et n’en fasse un lieu prisé(7) par les célébrités. C’est aussi à cette époque que le pâtissier Alexandre Micka y a créé sa tarte briochée, coupée en deux et fourrée d’un mélange de crème au beurre et de crème pâtissière.

Le fiadone
Voilà un délicieux gâteau qui pourrait ressembler au fameux cheese cake, puisqu’il est préparé sur une base de fromage. Oui, mais pas n’importe quel fromage : du fromage corse, le bruccio. C’est un dessert très léger, aromatisé avec un zeste(8) de citron ou d’orange.

Les oreillettes
Des beignets, on en trouve partout et de toutes les formes. Les oreillettes, une spécialité du Languedoc, sont des beignets très fins, qui se présentent sous forme de grandes plaques irrégulières sur lesquelles on a saupoudré(9) du sucre. A l’origine, ils étaient plutôt confectionnés(10) pour le Carnaval mais… ils sont si délicieux que vous pouvez en déguster toute l’année !

Le gâteau basque
Le gâteau basque vient… du pays basque ! C’est-à-dire à l’extrême sud-ouest de la France. Dans cette région agricole, on cultive de délicieuses cerises noires. C’est pourquoi le gâteau basque, croquant sur le dessus et moëlleux à l’intérieur, est fourré à la cerise noire. On peut aussi trouver de ces gâteaux fourrés avec de la crème pâtissière aux amandes.

Le clafoutis
Le clafoutis nous vient du Limousin, au centre de la France, dans le Massif central. C’est une sorte de flan dans lequel on a ajouté des cerises. Traditionnellement, les cerises ne sont pas dénoyautées, ce qui donne un petit goût spécial. On peut aussi faire des clafoutis avec d’autres fruits comme des pommes, des abricots ou des prunes.

La crêpe
Impossible de faire le tour de France sans parler des crêpes. Ces très fines galettes à base de farine de froment pour leur version sucrée sont le véritable symbole de la Bretagne. On peut les accompagner de tout ce que l’on veut : du sucre, du chocolat, du caramel, des fruits, des confitures, de la crème, etc.

Le merveilleux
Ce gâteau vient de l’extrême nord de la France ainsi que de la Belgique. Il s’agit de deux meringues qui ont été assemblées par de la crème chantilly (dedans et autour !), sur laquelle on a parsemé(11) des copeaux de chocolat.

Lexique

1. priver (v.) : enlever
2. consonance (n. f.s.) : sonorité
3. frontalière (adj. f.s.) : qui borde la frontière
4. cannelée (adj. f.s.) : qui comporte des rayures
5. tourte (n. f.s.) : tarte refermée par une couche de pâte posée sur le dessus
6. fourrée (adj. f.s.) : remplie
7. prisé (adj. m.s.) : apprécié
8. zeste (n. m.s.) : très petits morceaux obtenus en grattant la peau d’un agrume
9. a saupoudré (v. saupoudrer) : a répandu, a parsemé
10. étaient confectionnés (v. confectionner. Passif) : étaient fabriqués
11. a parsemé (v. parsemer) : a répandu, a saupoudré

 

téléchargez gratuitement la version imprimable de TOURISME 53

Je souhaite recevoir la newsletter