Jeu des sept familles Arc-en-ciel

Clarisse Orzalesi

A l’heure où nous allons changer de président de la République, la question de la famille est au cœur de la campagne électorale. Chacun des candidats a abordé ce thème, qu’il le voie traditionnellement ou de manière plus large. LCFF a rencontré Isabelle Follador, une jeune femme qui revendique ses valeurs et sa « féminitude(1) » à travers ses différentes activités de graphiste et de blogueuse.

Connaissez-vous le Jeu des sept familles ?
Tous les petits Français ou presque ont joué à ce jeu de cartes dans leur enfance. Il est composé de sept groupes (les familles) de six cartes chacune (le grand-père, la grand-mère, le père, la mère, le fils et la fille) ; vous devez reconstituer chaque famille en demandant aux autres joueurs les membres qui vous manquent.

Le projet
La délégation alsacienne de l’association SOS homophobie propose une nouvelle version du Jeu des sept familles : « le Jeu des sept familles arc-en-ciel a été imaginé par un groupe de bénévoles de SOS homophobie. Représenter la diversité des familles constitue à nos yeux un moyen percutant(2), évocateur(3) et ludique(4) pour familiariser nos enfants et nos proches aux évolutions des vies des familles en France. Cela peut, modestement, contribuer à banaliser l’existence de familles homoparentales(5), recomposées, coparentales(6), étant pacsé(7)-e-s, marié-e-s, concubin(8)-e-s, ou célibataires. Nous avons également voulu montrer que dans les familles, tout le monde n’est pas valide9 ou blanc. Le Jeu des sept familles arc-en-ciel raconte l’histoire de toutes les familles, quels que soient le statut ou l’orientation sexuelle des parents ». Pour imaginer ces familles, l’association a fait appel à Isabelle Follador.

L’artiste
Illustratrice, graphiste et développeuse web, Isabelle Follador aime les paillettes, son chat Enrico et la bière. Elle illustre sa vie de jeune femme active dans son blog http://www.isabellefollador.fr/ Ses dessins illustrent la vie, la vraie, avec de vrais gens, sans filtres et sans mensonges.

Que vous a apporté votre participation à ce projet ?
Ce jeu des sept familles représente pour moi quarante-deux moments de ma vie, quarante-deux personnalités, quarante-deux morceaux de moi. Ce jeu n’est clairement pas une révolution, c’est juste un jeu sur la vraie vie, pas la vie des histoires comme lorsque l’on était enfant avec le papa, la maman, le fils, la fille, le papi, la mamie. Non, la vie d’aujourd’hui, dans son joyeux désordre, avec le beau-père, la belle-mère, la belle-soeur qui fait une FIV (fécondation in vitro), la grand-mère et son amoureuse, le papa et son copain, les enfants adoptés etc. Finalement, c’est notre quotidien à tous.
Je pense que nous sommes d’accord : de nos jours, le schéma familial a bien changé, il est beaucoup moins traditionnel. On trouve maintenant des schémas familiaux très variés. C’est important de le montrer, de l’expliquer.

Sur votre blog, vous parlez de la société et plus particulièrement de votre vie de femme. Comment voyez-vous la place de la femme dans la société ?
Je la vois encore trop sage et trop timide, trop dans les clichés. Il faut qu’elle soit une femme libre mais pas trop indépendante. J’ai l’impression qu’une femme indépendante fait peur à la société. Il faut être ouverte mais réservée, mère et à la fois femme fatale, détachée mais qui gère tout. On essaye de nous faire croire que nous devons être des wonder women, en tant qu’épouse, compagne, mère, ou encore seule mais « célibattante(10) ». Mais dès que l’on sort de ce cadre, que l’on n’est plus dans une case, rien ne va plus et nous devons faire face au jugement de la société. Beaucoup de sujets qui concernent les femmes sont encore tabous : les règles(11), la difficulté à devenir mère, dire que l’instinct maternel n’est pas automatique, que l’allaitement n’est pas une obligation, que l’on peut se sentir en insécurité lorsque l’on rentre chez soi tard le soir… Même en 2017, j’hésite à m’habiller comme je veux !
Je pense que pour faire évoluer les mentalités, nous devons parler de ce que nous vivons en tant que femmes quotidiennement et de ce que nous ressentons. C’est l’une des raisons pour lesquelles je parle si ouvertement sur mon blog.

Pour acheter le jeu des sept familles Arc-en-ciel : https://www.sos-homophobie.org/jeu-des-familles-arc-en-ciel
Pour découvrir l’univers d’Isabelle Follador, rendez-vous sur son site internet http://www.isabellefollador.fr/

Lexique
1. féminitude (n. f.s.) : ensemble des caractéristiques et des valeurs propres aux femmes
2. percutant (adj. m.s.) : fort, marquant
3. évocateur (adj. m.s.) : qui porte des représentations, qui amène une idée
4. ludique (adj. m.s.) : amusant
5. homoparentales (adj. f.p.) : qui ont des parents de même sexe
6. coparentales (adj. f.p.) : qui partagent l’autorité parentale
7. pacsé (adj. m.s.) : qui a conclu un pacs (type d’union civile en France)
8. concubin (adj. m.s.) : qui a une relation de couple sans être marié
9. valide (adj. m.s.) : en bonne forme, contraire de « handicapé »
10. célibattante (n. f.s.) : contraction de célibataire et battante ; femme célibataire, dynamique et militante
11. règles (n. f.p.) : menstruation

téléchargez gratuitement la version imprimable de Initiative 51

Je souhaite recevoir la newsletter