La première fois que j’ai eu seize ans Susie Morgenstern

L’auteure de littérature de jeunesse très prolifique Susie Morgenstern est américaine et a passé son enfance et son adolescence dans l’état du New Jersey. Elle vit en France depuis de longues années et a écrit plus de cent vingt livres traduits dans de nombreuses langues, presque tous pour les enfants et les adolescents. En entretien, elle raconte souvent avec l’humour qui la caractérise combien ses enfants et son mari ont dû relire et corriger ses manuscrits en français avant leur publication.
L’un de ses livres, La première fois que j’ai eu seize ans, est très largement inspiré de sa propre adolescence. L’action se déroule dans le lycée où elle a effectivement fait ses études secondaires et le personnage principal est une jeune fille passionnée de jazz et de contrebasse, tout comme l’est Susie. Cet instrument que Susie emmène partout, même dans ses tentatives de fugue, est en quelque sorte son alter ego.

Le personnage principal, appelé Hoch, parle à la première personne et interroge la vie : l’amitié, l’amour, la famille, la judéité, les problèmes physiques. Les titres des différents chapitres sont des adjectifs pour décrire les différents états d’âme de la narratrice, tour à tour « moche », « nouille », « nulle », « chipie8 » et le livre se conclut avec les deux chapitres optimistes : « amoureuse » et finalement
« géniale ».
Hoch a un caractère bien affirmé, et au début du roman, elle est bien décidée à intégrer le groupe de jazz du lycée, entièrement masculin. Elle est cependant prise de doutes continuels : comment briser le poids des traditions et, une fois le concours de sélection remporté, comment trouver sa place dans cet univers de garçons ?
La famille de Susie tient une grande place dans sa vie : ses parents et ses deux sœurs l’encouragent en permanence, mais sont parfois trop présents et même étouffants9. Elle trouve du reste sa vie tellement confortable qu’elle tente à plusieurs reprises de quitter son foyer pour « aller quelque part où il faudrait risquer [sa] vie pour lire un livre », pour
« savoir la valeur de chaque chose et de chaque geste ».
En 2004, est sortie l’adaptation cinématographique de ce roman. L’action est alors transposée dans le contexte des années soixante en banlieue parisienne. Les thèmes essentiels du livre sont repris et l’auteure a trouvé cette adaptation très réussie, mais attention si vous cherchez le film, il est intitulé La première fois que j’ai eu vingt ans !

Christelle Ducrot

téléchargez gratuitement la version imprimable de Francophonie

Je souhaite recevoir la newsletter