La Buzine ou Le château de ma mère Quand Pagnol fait son cinéma

par Marie-Laurence Meckler-Leluc

Qu’elle est belle et étonnante, l’histoire de la Buzine ! Décor emblématique des souvenirs d’enfance de Marcel Pagnol, le château marseillais renaît de ses cendres(1) pour faire vivre la culture locale.

En 1941, Pagnol est un auteur et réalisateur à succès. Il veut créer à Marseille une cité du cinéma, une sorte de « Hollywood provençal » qui accueillerait studios, artistes et techniciens. Il charge un assistant de trouver le lieu idéal pour son projet. Ce dernier repère alors la Buzine, un château de 1847 semblant réunir les atouts(2) nécessaires. Confiant en son collaborateur, Pagnol achète ce grand domaine sans le visiter.
Sur place, c’est le choc. Il reconnaît le parc, le chemin le long du canal, le château. Il se revoit petit garçon, avec sa famille, en chemin vers la maison des vacances. Il repense à la longue marche vers les collines qui épuisait(3) sa mère Augustine dont la santé était si fragile. Pour épargner(4) des kilomètres et de la peine(5) à son épouse et ses enfants, le père de Marcel les faisait passer par cette propriété privée. Le garde et son chien effrayaient tellement la jeune femme ! Comme l’écrit plus tard Pagnol en évoquant sa chère maman disparue : « Elle ne savait pas qu’elle était chez son fils ».
En 1942, la Seconde guerre mondiale oblige Pagnol à renoncer(6) à ses ambitions. Réquisitionnée(7) à plusieurs reprises puis envahie par des squatteurs, le château se dégrade(8) peu à peu. En 1973, Pagnol cède la Buzine à un promoteur(9), qui fait construire autour un ensemble de plus de deux cents villas. Le château n’est plus qu’une ruine(10).
En 1991, une association s’organise pour tenter de préserver ce patrimoine(11). En 1995, il est racheté puis restauré par la ville de Marseille qui décide d’en faire « la Maison des cinématographies de Méditerranée ».
Le château, qui accueille le public depuis 2011, dispose aujourd’hui d’une grande salle de cinéma. Des spectacles, dîners littéraires, expositions, événements caritatifs(12) et ateliers pour enfants y sont régulièrement organisés. Après des années d’abandon, la Buzine est enfin sauvée. Elle concrétise(13) après lui le rêve de Pagnol dans un espace offert à sa mémoire, au septième art et à la culture
méditerranéenne.

Lexique

1. renaît de ses cendres : commence une nouvelle vie
2. atouts (n. m.p.) : points forts
3. épuisait (v. épuiser) : fatiguait
4. épargner (v.) : éviter
5. peine (n. f.s.) : fatigue, effort
6. renoncer (v.) : accepter de ne pas faire
7. réquisitionnée (adj. f.s.) : prise de force par l’autorité
8. se dégrade (v. se dégrader) : s’abîme, s’endommage
9. promoteur (n. m.s.) : personne qui achète et revend des biens immobiliers
10. ruine (n. f.s.) : bâtiment très endommagé
11. patrimoine (n. m.s.) : ensemble des biens qui appartiennent à une personne
12. caritatifs (adj. m.p.) : de charité, en faveur des personnes défavorisées
13. concrétise (v. concrétiser) : rend réel

téléchargez gratuitement la version imprimable de LCFF Art n°39

Je souhaite recevoir la newsletter